REFERENDUM : le OUI l’emportera avec au minimum 74,92% selon un sondage d’opinion

REFERENDUM : le OUI l’emportera avec au minimum 74,92% selon un sondage d’opinion

C’est ce qui ressort d’un sondage d’opinion dont les résultats ont été rendu publics ce jeudi 15 juin 2023 à la Maison de la presse par M. Sidiki Guindo du groupement d’intérêt scientifique des statisticiens et économistes (GISSE).

« J’ai effectué un sondage d’opinion afin de prévoir les résultats du référendum ainsi que le niveau de connaissance et de motivation de la population sur le processus », M. Sidiki Guindo, Ingénieur Statisticien Economiste.

A l’en croire, le sondage s’est déroulé du 12 au 14 juin 2023 par téléphone sur un échantillon de 1 260 individus de 18 ans et plus répartis entre différentes régions et le district de Bamako. Il s’agit de la région de Gao, Kayes, Koulikoro, Mopti, Ségou, Sikasso et Tombouctou.

Toutefois, il précise que les questions posées ont porté sur l’évolution de la situation générale du pays ; la connaissance des paramètres du référendum sur le projet de la nouvelle constitution ainsi que les intentions de vote le dimanche 18 juin 2023.

Avez-vous une très bonne très bonne connaissance, plutôt une bonne connaissance, une petite connaissance, ou pratiquement aucune connaissance du contenu du projet de loi de la nouvelle constitution ? 6,0% des sondés ont une très bonne connaissance, 18,3% ont une bonne connaissance, 43,3% ont juste un peu de connaissance. Par ailleurs si 23,1% des sondés ne connaissent pratiquement rien de la nouvelle constitution, 9,3% ne savent pas.            

Le dimanche prochain, avez-vous l’intention d’aller voter au référendum ? A cette question 80,0% des sondés iront voter, 10,5% disent peut-être et 9,5% ne vont pas voter. A la question concernant le Oui ou le Non, 80,4 sont pour le OUI et 3,5 sont pour le Non. « Selon nos résultats, le OUI l’emportera avec au minimum 74,92% », annonce M. Guindo, avant d’ajouter que la seule équation encore non résolue est le taux de participation au référendum.

Dans son intervention, il a évoqué la nécessité de mettre en place un programme dans les écoles pour une meilleure compréhension de la nouvelle constitution puisque le patriotisme commence par la bonne connaissance dudit document. A cela, il a ajouté que le président de la transition doit tenir un discours rassembleur pour mieux expliquer l’aspect de la laïcité qui constitue un point irritant.

Coulibaly A

Mali24.Infos

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *