Mairie de Sadiola: Le Vérificateur Général sur les traces de plus de 190. 000.000 FCFA

Mairie de Sadiola:  Le Vérificateur Général sur les traces de plus de 190. 000.000 FCFA

Le Maire, des conseillers et les responsables financiers de la commune rurale de Sadiola dans la région de Kayes, sont épinglés par le Vérificateur Général. Tout est parti d’une enquête sur la gestion financière et administrative qui a permis aux agents du Bureau du Vérificateur Général de découvrir des irrégularités financières de198 466 256 FCFA.

Ces irrégularités financières concernent les exercices 2018 à octobre 2022. Selon les indiscrétions du BVG, cette vérification est partie d’une saisine de l’association « Ensemble pour la commune de Sadiola » par rapport à la gestion de cette municipalité. Il ressort que les irrégularités financières sont liées au paiement de primes mensuelles indues pour un montant de 39 440 000 FCFA ; au paiement d’indemnités de déplacement indues et de dépenses irrégulières pour un montant de 6 447 000 FCFA.

Elles émanent aussi du paiement d’indemnités journalières de session et de frais de transport indus pour un montant de 1 425 000 FCFA ; du paiement d’indemnités journalières indues pour un montant de 1 460 000 FCFA et du non-reversement de recettes perçues pour un montant de 3 822 076 FCFA.

« L’achat et de l’utilisation de carburant et de lubrifiant pour un montant de 76 994 450 FCFA ; la non-justification du montant total des vignettes confectionnées pour un montant de 49 325 840 FCFA ; la non-justification de l’existence de biens acquis pour un montant de 1 910 000 FCFA », sont aussi à l’origine de cette hémorragie financière.

Le rapport indique toutefois, que le paiement de travaux non exécutés pour un montant de 3 329 890 FCFA et le non recouvrement des recettes issues de contrats de gérance et de location pour un montant total de 14 312 000 FCFA ont également entrainé des trous dans les caisses.

Face à cette gabegie qui dépasse l’entendement, le Vérificateur général a transmis et dénoncé les faits au président de la section des comptes de la cour Suprême et au Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Kayes, charge du Pôle économique et financier.

Massassi

Source: Mali24.Info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *