Effondrement d’immeubles au Mali : La qualité du fer en cause

Effondrement d’immeubles au Mali : La qualité du fer en cause

L’effondrement d’un immeuble dans le quartier huppé de l’ACI à Bamako, le vendredi 30 juin 2023, continue de faire les gros titres et relance une fois de plus le débat sur la qualité des matériaux utilisés et le respect des normes de construction par les entreprises de construction locales. Quelques jours après cet incident, les techniciens du bâtiment débattent des causes de cet effondrement, chacun donnant son avis.

Avant l’effondrement de cet immeuble, la Direction Générale du Commerce de la Consommation et de la Concurrence (DGCC) avait rendu publique une note technique attirant l’attention des consommateurs et des plus hautes autorités du pays sur la qualité du fer utilisé dans la construction des bâtiments et des grandes infrastructures.

« Suite à des indices graves et concordants concernant la qualité du fer utilisé dans la construction des bâtiments et des grandes infrastructures, la DGCC et l’AMAM ont effectué des opérations de contrôle du 12 au 28 juin 2023 auprès des unités de fabrication et des distributeurs (quincailleries) dans le District de Bamako et le cercle de Kati. L’objectif principal de cette mission était de lutter contre la fraude concernant les dimensions des fers à béton. Lors de la première journée de contrôle, les enquêteurs ont saisi plusieurs fers à béton destinés à la vente qui ne répondaient pas du tout aux dimensions requises. La DGCC a pris les mesures nécessaires pour retirer complètement ces produits incriminés des circuits de commercialisation. »

Le temps a fini par donner raison à l’équipe de la DGCC dirigée par son directeur général, Diedon Dembélé, qui n’a cessé d’alerter sur la fraude concernant les dimensions des fers.

Pour Malick Sow, ingénieur, le fer est d’une importance capitale dans une structure en béton armé, car le béton a une faible résistance à la traction. Ainsi, l’association du béton et de l’acier permet au bâtiment de résister à la traction et à la compression. « Le fer est utilisé dans les structures en béton pour rendre les structures indéformables, donc il joue un rôle essentiel dans la construction d’un bâtiment. Un projet de construction d’un bâtiment suit normalement un plan. Ce plan est réalisé par un architecte, qui le présente ensuite à un ingénieur chargé de réaliser une note de calcul sur la descente des charges. Cette note de calcul ne peut pas être effectuée sans une étude du sol. Les diamètres des fers sont déterminés par un bureau d’ingénieurs-conseils à travers une note de calcul, qui se matérialise par un plan d’exécution remis à l’entrepreneur pour une bonne exécution du projet », a-t-il ajouté.

Selon d’autres acteurs du secteur du bâtiment, il y a beaucoup de négligences dans le secteur de la construction au Mali, avec de nombreux fers non conformes à la réglementation sur le marché. De plus, les fabricants ne respectent pas les longueurs et  le diamètre des fers. Par ailleurs, certains fustigent l’amateurisme de certains entrepreneurs qui ne respectent les normes de construction.

Mohamed Kanouté

Source: mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *