Recouvrement des logements sociaux: la pérennisation menacée pour non payement des mensualités

Recouvrement des logements sociaux: la pérennisation menacée pour non payement des mensualités

L’Office Malien de l’Habitat (OMH), soucieux de la politique des logements sociaux au Mali est confronté aujourd’hui à d’énormes problèmes de recouvrement, toute chose qui peut ralentir ou même stopper la volonté de pérennisation des plus hautes autorités dans ce sens. Ainsi, l’OMH compte lancer une grande campagne d’information, et de sensibilisation en vue de porter sa pierre à l’édification  nationale.

A en croire,  le remboursement des loyers des logements sociaux devient de plus en plus chaotique. Selon certaines discrétions, les fonctionnaires sont plus à jour par rapport aux autres bénéficiaires, notamment, les non salariés et les maliens résidant à l’extérieur.

Rappelons que l’attribution des logements sociaux émane de la compétence d’une commission mise en place par l’Etat malien. Par ailleurs, la perception et le recouvrement des mensualités des logements sont confiés à l’Office Malien de l’Habitat (OMH). Ce recouvrement est effectué à travers les banques pour le compte de l’OMH, pour constituer des ressources destinées au financement de l’habitat social. En terme de réalisations, l’OMH s’est juste attelé à l’exécution de ses missions, à savoir, la mise en œuvre de la politique nationale du logement et la promotion des matériels locaux de construction.

Pour l’attribution des logements, la politique nationale en la matière, est de donner plus de chance aux postulants qui participés sans succès, à plusieurs opérations ; sécuriser les montant de la caution épargne et de l’apport personnel par leur payement dans un compte ouvert au non de l’Office Malien de l’Habitat (OMH) dans les banques partenaires…

En générale, l’acquisition d’une maison nécessite de formuler une demande timbrée, un extrait d’acte de naissance, la photocopie de pièce d’identité en cours de validité, d’un extrait d’acte de mariage, d’une attestation bancaire justifiant le payement de l’apport personnel et autres. En dépit, le recouvrement est un défi, voire une menace pour la pérennité du programme, selon l’OMH. Ainsi, pour y remédier, il envisage une grande campagne de rappel et d’alerte des retardataires.

Ousmane Fofana

Source : mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *