Politique énergétique du Mali : Le défi est sécuritaire !

Politique énergétique du Mali : Le défi est sécuritaire !

En cette période de tensions au niveau des prix de l’énergie et des ruptures d’approvisionnement ou encore des coupures d’électricité, la sécurité énergétique est sûrement un élément indispensable pour garder la stabilité dans notre pays.

L’énergie est essentielle au bon fonctionnement de toute société moderne et au développement durable. La sécurité énergétique consiste à assurer un accès constant et suffisant à l’énergie et à un coût raisonnable. En effet, la disponibilité ininterrompue de sources d’énergie à un prix abordable est indispensable pour mieux atteindre nos objectifs de développement. Notre politique sur la sécurité énergétique doit normalement reposer principalement sur deux aspects : la sécurité énergétique à long terme concernant principalement des investissements opportuns pour fournir de l’énergie en fonction des évolutions économiques et des besoins environnementaux ; d’un autre côté, la sécurité énergétique à court terme mettant l’accent sur la capacité du système énergétique à réagir rapidement aux changements soudains de l’équilibre de l’offre et de la demande.

Nous devons œuvrer pour étendre l’accès aux services énergétiques modernes, notamment aux combustibles de cuisson sûrs et durables, à l’ensemble de la population. En effet, l’insuffisance de l’infrastructure énergétique et le manque d’accès (à l’électricité, à la force motrice, aux combustibles utilisés ou à l’amélioration des systèmes de cuisson) constituent des obstacles majeurs à la réalisation de nos objectifs de développement. Assurer la sécurité énergétique et l’accès à l’énergie font partie des défis à relever. Aussi, un secteur énergétique efficace et non polluant est une condition essentielle au développement durable.Urgent

Croissance Économique

La disponibilité d’une énergie abordable et fiable contribuera à assurer un développement économique continu. La mise en place et l’exploitation de nouveaux systèmes énergétiques (à partir de sources d’énergies locales et renouvelables) créera des emplois. La prestation de services énergétiques à tous créera de nouveaux débouchés commerciaux pour les entrepreneurs du pays.

Progrès Social

L’amélioration des services sociaux essentiels passera obligatoirement par l’amélioration de l’accès à des services énergétiques modernes : matériel d’éclairage et de réfrigération dans les centres médicaux ; ordinateurs dans les écoles ; pompes pour l’approvisionnement en eau ; service téléphonique pour les entreprises. L’amélioration de la communication favorisera l’intégration politique.

Conservation et Protection de l’Environnement

Les systèmes d’énergie durable, notamment ceux qui sont basés sur les énergies renouvelables, contribueront à lutter contre les problèmes environnementaux dus à l’utilisation de l’énergie : déboisement ; pollution de l’eau, de l’atmosphère et de l’intérieur des habitations ; changement climatique.

Politique Publique et Planification

L’infrastructure de production et d’exploitation de l’énergie (par exemple les barrages, centrales électriques, lignes électriques, raffineries, bâtiments, trains, camions, etc.) coûtent cher et leur durée de vie est importante. Les forces du marché ne tiennent pas suffisamment compte des priorités importantes pour le public en matière d’énergie : sécurité énergétique, accès à l’énergie, environnement, etc. L’infrastructure énergétique a besoin d’être soigneusement planifiée et doit encourager les investissements privés sur la base de politiques fiables.

Investissements infrastructurels

Le partage et le commerce des sources d’énergies (au moyen d’infrastructures telles que les gazoducs et les oléoducs, les lignes électriques, les installations de stockages et d’expédition) constituent le moyen le plus efficace d’améliorer la disponibilité des services énergétiques et d’assurer leur fiabilité.

L’intégration régionale est souvent une étape nécessaire pour exploiter diverses sources d’énergies telles que l’énergie éolienne et l’énergie hydraulique. Pour attirer plus d’investissements et faire en sorte que le coût de l’énergie soit abordable, il faut mettre en place des conditions d’ensemble favorables, harmoniser les normes techniques et adopter des tarifs appropriés.

Mobilisation pour l’accès aux Services Énergétiques

Les services énergétiques modernes étant indispensables au développement, nous devons nous fixer des objectifs ambitieux d’amélioration de l’accès à l’énergie, notamment dans les zones rurales et périurbaines.

Les améliorations technologiques, les mécanismes novateurs de financement et les nouvelles structures institutionnelles contribuent tous à faire en sorte que l’accès universel devienne progressivement une réalité. L’accès à l’énergie doit considérablement s’accélérer pour favoriser la croissance économique et améliorer le niveau de vie d’une population malienne en pleine croissance.

Pour accroître les investissements consacrés à l’accès à l’énergie, l’action publique doit viser à attirer des opérateurs privés.

Diversification des Sources d’Énergie

Énergies renouvelables et efficacité énergétique

Malgré la richesse considérable de notre pays en sources d’énergies, pour la majorité des maliens la consommation d’énergie se limite à l’utilisation traditionnelle du bois pour cuire les aliments. Pour relever les défis de la sécurité énergétique et de l’accès à l’énergie, il faudra exploiter ces richesses, notamment les énergies renouvelables qui sont insensibles aux fluctuations des marchés de l’énergie.

Énergie Hydraulique

Moins de 15% de l’énorme potentiel du Mali en énergie hydraulique sont actuellement utilisés. Cette source d’énergie bon marché et non polluante pourrait répondre à presque tous les besoins électriques de nos pays pendant des années tout en respectant les normes environnementales.

Énergie Géothermique

Cette source d’énergie non polluante et fiable pourrait faire une différence considérable.

Biomasse

Les nombreuses formes de biomasse peuvent répondre à divers besoins énergétiques : cuisson, électricité, combustible pour les transports. Des quantités considérables de biomasse non utilisée pourraient être converties en énergie. L’utilisation du vaste potentiel agricole du pays pour la production d’énergie doit soigneusement tenir compte de l’impact éventuel sur la production alimentaire et sur les ressources en eau.

Énergie Éolienne

L’énergie éolienne devient rapidement une source d’énergie majeure dans le monde entier.

Énergie Solaire

Il est possible d’exploiter l’énergie du soleil au moyen de cellules photovoltaïques, d’installations de concentration de l’énergie solaire et de chauffe-eau solaires. Ces technologies deviennent rapidement rentables et pourraient être largement utilisées au Mali où le soleil fait rarement défaut.

Efficacité Énergétique

Pour exploiter le potentiel des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, les politiques de l’énergie et les outils stratégiques doivent viser à diversifier les approvisionnements en énergie en exploitant les sources d’énergies locales et en utilisant le plus efficacement possible l’énergie disponible. Mise en place d’un programme d’énergies renouvelables pour l’utilisation accélérée des énergies renouvelables et pour la réduction de la dépendance aux combustibles fossiles, ce programme mobilisera des ressources humaines, technologiques et financières pour encourager l’innovation.

La situation énergétique du Mali soulève plusieurs défis qu’il convient de relever afin d’ouvrir de nouvelles perspectives de développement du pays. Ces défis ainsi que les leviers jugés nécessaires pour y répondre sont présentés ci-après :

– Inscrire la stratégie énergétique dans le cadre d’une vision intégrée de long terme, portée au plus haut niveau de l’État et axée sur les priorités du développement humain, l’adaptation au changement climatique, l’accès à l’énergie pour l’ensemble de la population et la sécurisation des besoins du secteur industriel en énergie. L’implémentation de cette vision devrait être facilitée par le choix de politiques publiques claires. Baser la stratégie énergétique sur la diversification du mix énergétique et, surtout, sur le développement des énergies renouvelables, en faisant de celles-ci un axe central des stratégies d’adaptation au changement climatique et un levier de rééquilibrage des fondamentaux macroéconomiques.

– Mettre en œuvre un programme efficient pour l’électrification du pays et recourir, compte tenu de la lourdeur des investissements, à des modes de financement rénovés, notamment les partenariats public-privé et ce, en vue de faire face aux contraintes qui pèsent sur les finances du pays.

– Accorder une attention particulière à la gouvernance du secteur énergétique, dans le but d’accélérer la transformation structurelle de l’économie du pays. Cela requiert, au préalable, la mise à niveau des structures institutionnelles et leur fonctionnement selon les critères de transparence et d’efficacité.

– Promouvoir la coopération sous régionale pour mobiliser les complémentarités dans le domaine énergétique et pour le renforcement des capacités en termes de transfert de savoir-faire. Pour des considérations d’intégration régionale, il serait judicieux de procéder à l’interconnexion des réseaux électriques. Par exemple, les leaders de la CEDEAO et les services publics d’Afrique de l’Ouest ont conclu que la meilleure solution pour répondre aux besoins croissants consistait à relier entre eux les réseaux électriques d’Afrique de l’Ouest.

Cette politique régionale de l’électricité a posé les bases du Système d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest Africain (EEEOA).

– Intégrer la dimension sécuritaire dans la coopération régionale.

– Améliorer l’attractivité des investissements étrangers dans le secteur énergétique, en maximisant leurs retombées sur le développement du pays. Cela exigerait le renforcement des capacités de négociation pour préserver l’intérêt national et aboutir à des partenariats gagnant-gagnant avec les firmes multinationales, opérant dans le secteur énergétique. Nous devons fournir une alimentation électrique fiable au pays. Cela se fera en améliorant la gestion et la réglementation du secteur de l’énergie, en renforçant la collecte des recettes et en augmentant la capacité de production. La fourniture d’une alimentation électrique fiable sera rendue possible grâce à l’achèvement des projets en cours, y compris la connexion des villes régionales aux lignes électriques des barrages hydroélectriques et l’amélioration de nos réseaux de transport et de distribution. Nous devons également nous lancer dans le développement de nouvelles sources d’énergie dans tout le pays, y compris l’approvisionnement compétitif des investissements du secteur privé. À moyen terme, nous devons nous concentrer sur l’élargissement de l’accès à l’électricité dans tout le pays, avec des espoirs particuliers pour les mini-centrales.

Cheick Boucadry Traoré

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *