Flambée du prix du sucre : des consommateurs interpellent l’État

Flambée du prix du sucre : des consommateurs interpellent l’État

Le prix du kilogramme du sucre continue d’augmenter à Bamako et à l’intérieur du pays. Les consommateurs qui dénoncent cette flambée, demandent à l’État d’y mettre un terme.

Le kilogramme varie entre 700, 800 voire 900 francs. À Bamako et à Sikasso cette flambée du prix du sucre est constatée par des consommateurs. Ces derniers estiment que l’État doit veiller à la stabilisation du prix de ce produit essentiel dans l’alimentation.

«  À Sikasso le kilo du sucre est cédé à 750F CFA, c’est une forte augmentation. Vraiment ce n’est pas facile », témoigne un consommateur de la ville. « Je viens d’acheter deux kilogrammes de sucre dans une boutique à Lafiabougou au prix de 800F CFA le kilogramme. C’est de la souffrance vraiment», renchérit un autre client.

« Savoir raison garder »

Les commerçants détaillants imputent cette situation à une rareté du sucre sur le marché. Le président de la coordination des associations des commerçants détaillants du Mali, Harber Maiga exhorte ses collègues à respecter les prix fixés. « Nous avons toujours dit qu’il faut éviter la surenchère. Dès qu’on se met d’accord avec l’État sur un prix il faut que les gens le respectent », recommande M.Maïga. « S’il y a la crise aussi il faut que les gens sachent raison garder Que les opérateurs économiques se mettent ensemble pour que les produits ne manquent plus jamais », poursuit-il.

Le ministère du commerce a annoncé ce mercredi, à la télévision nationale, le début d’une opération spéciale d’importation de 100 mille tonnes de sucre. Il précise que cette opération est ouverte à tous les opérateurs économiques évoluant dans la distribution du sucre. Mais ceux-ci doivent se conformer à un cahier de charge

Source : Studio Tamani

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *