Bamako : des initiatives en cours pour la gestion des déchets solides

Bamako : des initiatives en cours pour la gestion des déchets solides

La situation des déchets solides de la ville de Bamako est devenue un casse-tête pour le Gouvernement, aussi bien que pour les collectivités. Ainsi pour gérer cette problématique, des initiatives sont en cours dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Résilience urbaine de Bamako (PRUBA).

A travers le Projet de Résilience urbaine de Bamako (PRUBA), le Gouvernement de la République du Mali envisage, à court terme (d’ici décembre 2023), rendre fonctionnel le Centre d’Enfouissement Technique (CET) de Noumoubougou, en réalisant des travaux confortatifs, qui servira d’exutoire aux déchets collectés des points noirs (décharges de transits). « Il est également prévu d’apporter un appui à la Direction des Services Urbains de Voirie et d’Assainissement (DSUVA) et d’aménager des plateformes à caissons dans les communes du District qui ne disposent pas de dépôts de transit », précisent les services de communication du PRUBA.

Ces actions à entreprendre, selon PRUBA, devront à la fois aboutir à l’amélioration continue du service public de la salubrité de la Capitale et permettre la viabilité économique et financière des GIE et sociétés privées en charge des activités de pré-collecte et de collecte des déchets solides mais aussi des industries de transformation et valorisation.

Les services de communiqué du PRUBA soulignent également que pour la mise en œuvre de ces mesures d’urgence de collecte des déchets solides à Bamako et pour une bonne évaluation des structures qui seront impliquées dans la gestion des déchets, notamment le CET de Noumoubougou, une visite de terrain d’une équipe d’experts composée des Spécialistes en sauvegardes environnementale et sociale du PRUBA et de la SOMAPEP, a été organisée le 19 juillet 2023.

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *