Bamako recrudescence des braquages : Quand les malfaiteurs reprennent service

Bamako recrudescence des braquages : Quand les malfaiteurs reprennent service

Depuis un certain temps on assiste à une recrudescence de braquages à mains armées à Bamako, la cité des trois « Caïmans » jadis réputée être paisible ou il faisait bon vivre. Et dans les  viseurs des malfrats des paisibles citoyens des fonctionnaires, ou des operateurs économiques.

 Le week-end dernier  le braquage  à main armée  de Mme Kadia Lah dans son véhicule à Medina-coura en commune II du district de Bamakoet celui d’un jeune operateur économique vendeur de téléphone portable du nom de Babou Iphone ont crés la stupeur ont sein de la population qui se demande aujourd’hui si la peur n’a pas changé de camp en faveur des malfrats.

 Depuis quelques jours, les braquages à mains armées ont repris à Bamako, une situation devenue   inquiétante et qui laisse place à des commentaires de tout genre.

Des malfaiteurs bien armés comment à faire la loi en s’attaquant à des personnes en emportant des sommes et des biens, une situation qui installe de plus en plus une panique et une insécurité à Bamako.

Aujourd’hui, le  mode opératoire  de ces malfaiteurs poussent à s’interroger sur leur l’identité et leurs motivations réelles.

A en croire certaines sources sécuritaires les  profils psychologiques  de ces malfrats montrent  que se sont des vrais professionnels qui n’ont pas froid aux yeux. Et ils n’hésitent pas à tirer ou à blesser si nécessaire.

 Selon certains observateurs, il est temps que l’Etat déploie  aujourd’hui, les gros moyens sur le terrain  mettre à contribution  les différents commissariats de Bamako qui doivent être  appuyés par les éléments de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI) de la Gendarmerie  Nationale et de la Garde Nationale pour  mettre hors d’état de nuire ces bandits qui perturbent la quiétude des paisibles citoyens et qui comment a imposer la stupeur dans la capitale.

Pour d’autres responsables sécuritaires la population doit être  plus  vigilante, mais surtout à avertir à temps la police pour qu’elle puisse intervenir rapidement, c’est le réflexe qu’il faut avoir. Nous n’avons d’autres choix que de faire encore des efforts pour continuer de traquer ces bandits

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *