‘’Aïcha Tremblée’’ : le buzz qui fait trembler la toile

‘’Aïcha Tremblée’’ : le buzz qui fait trembler la toile

Une vidéo Tik Tok devenue virale depuis quelques jours, présente une jeune fille nommée Aïcha qui tremble au son de la voix et du mix de DJ Domi, un disc-jockey burkinabè. Sur les réseaux sociaux, des jeunes s’amusent sur cette vidéo, à travers des challenges, des blagues qui font le buzz.

Dj Domi Leosgo est un disc-jockey burkinabè qui parcourt les villages du Burkina Faso pour faire danser la population. Il créé des rythmes dansants pour le grand bonheur des celles-ci. Cette vidéo virale a suscité l’intérêt de plusieurs acteurs du showbiz. Certains artistes comme Imilo le chanceux, sur sa page Facebook a exprimé sa volonté d’aider DJ Domi. Ce dernier a été invité à enregistrer un titre en studio intitulé ‘’Aïcha Tremblée’’ en attendant l’arrivée des acteurs principaux de la vidéo.

« A Dj Domi le concepteur de ‘’Aïcha tremblée’’, j’offre 50.000F, 02 caisses de Racines booster et une paire de lunettes solaire Optic Saint Mathias. Dites-lui c’est quand il veut », dit l’artiste Donsharp de Batoro sur sa page Facebook. Plus tard on peut encore lire sur sa page : « Dj Domi concepteur de ‘’Aïcha tremblée’’ vient de recevoir ce que j’avais promis au post précédent. Il m’a rassuré que ‘’Aïcha’’ recevra sa part depuis le village ».

San Remi Traoré, responsable de Propulsion Prod et manager de Kayawoto a également déclaré le lundi 24 juillet 2023 sur les réseaux sociaux ceci : « Si tu ne veux pas trembler faut quitter. Aïcha tremblé ! on est déjà prêt ».

En moins de 72 heures, plusieurs pages burkinabè telles que Fresh Burkina, Burkina on line, MaCulture, l’Apero 226…, ont partagé la vidéo Tik Tok qui a contribué à rendre public le disc-jockey qui a plus de 15 ans d’expériences.

Un buzz récupéré

Les voisins d’à côté (les ivoiriens), fort dans le buzz, ont tout de suite récupéré la vidéo de Dj Domi qui est vite devenue virale.

Plusieurs pages et personnalités ivoiriennes comme Crazy mag, Willy Dumbo, Sublime Côte d’Ivoire ont contribué à donner plus de visibilité à l’artiste et à sa vidéo.

Selon Marius Diessongo, journaliste culturel, les ivoiriens sont très avancé sur le mouvement. A l’en croire, des orchestres ont repris le son et le public exécutait la danse.

Ce mouvement rendu public a été source de challenge sur Tik Tok, Facebook pour des citoyens lambda et acteurs du monde culturel burkinabè et de la sous-région. Il a aussi utilisé par certaines maisons de marques de tee shirts pour un meilleur marketing et un bon chiffre d’affaires.

Mireille Sandrine Bado

Source: MoussoNews

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *