Journée Panafricaine des femmes: l’URTEL rejoint les femmes dans leur combat

Journée Panafricaine des femmes: l’URTEL rejoint les femmes dans leur combat

« L’URTEL s’engage pour la participation effective des femmes au développement de la nation ». Tel était le thème d’une rencontre initiée par l’URTEL dans le cadre de la célébration du 31 juillet 2023. Elle a réuni les anciennes ministres, députés, l’Organisation Panafricaine des Femmes et les associations féminines. C’était à la maison de la presse, le 02 août 2023.Malgré les conditions climatiques non favorables, les femmes ont répondu massivement à l’appel de l’URTEL qui a pour slogan: ensemble pour des médias libres et responsables.Mme Coumba Bah, la maîtresse de cérémonie, a mis l’accent sur la représentation et la participation des femmes dans les processus électoraux à tous les niveaux tout en expliquant en français puis en bambara les interventions pour faciliter la compréhension.Le Président de la maison de la presse Bandjougou Dante dans son mot de bienvenue a invitéles femmes à se battre. » Nous espérons bien que cette première initiative de l’URTEL sera soutenue et encouragée. J’estime que chacun pourra profiter de la grande expérience de ces grandes dames qui ont fait le Mali d’hier, qui font le Mali d’aujourd’hui et feront le Mali de demain » a-t-il conseillé.Mme Diallo Maman Sakiliba, présidente de l’OPF sous régionale Ouest africaine a défini le Panafricanisme des femmes en rendant Hommage à la doyenne de toutes les luttes pour les femmes feu Aoua Keita qui continue de vivre dans les coeurs de toutes les femmes battantes.Elle a cité comme exemple l’ancienne ministre de la promotion de la femme de l’enfant de la famille, la reine mère Mme Sangare Oumou Bah qui a occupé beaucoup de postes de responsabilité entre autres : ancienne directrice du lycée des jeunes filles de Bamako, ancienne député, ancienne conseillère du président de la République et surtout la fondatrice de la loi 052.Pour l’honorable député Mme Haidara Aichata Cissé dite Chato, ancienne candidate aux élections présidentielles : » Les femmes sont tellement valables, elles ont des compétences requises et doivent se donner la main pour avancer, mener à bien le combat. Les femmes doivent être engagées et solidaires pour promouvoir la loi 052. »Le temps était très minime pour les contributions, car chacune voulait s’exprimer pour donner encore de l’ampleur aux échanges fructueuses et riches.Le Président de l’URTEL Bocoum, initiateur de la rencontre a encouragé les femmes à se battre davantage pour occuper toutes leurs places dans la société. « Le but est d’inciter les femmes à se battre davantage pour apporter leur grain de sel à la reconstruction du pays », a affirmé M. Bocoum. La cérémonie s’est terminée par la remise d’attestations de reconnaissance à Mme Sangaré Oumou Bah sous un tonnerre d’applaudissements

Kada Tandina

source : mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *