Agression ayant entrainé la mort et vagabondage : Deux suspects arrêtés par le commissariat du 1er arrondissement de Sikasso

Agression ayant entrainé la mort et vagabondage : Deux suspects arrêtés par le commissariat du 1er arrondissement de Sikasso

Dans leur lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les limiers du commissaire de police Sidiki Kanté, adjoint du commissariat du 1er arrondissement de Sikasso, ont mis aux arrêts deux individus pour vol avec agression ayant entraîné la mort de leur victime.

e sources policières, dans la nuit du 19 au 20 juillet 2023, aux environs de 21 h, la dame M. S., après ses activités commerciales a pris le chemin de son domicile. Chemin faisant, elle a croisé les nommés A. T. et K. D. qui l’ont fait arrêter contre son gré. D’après nos sources, le nommé K. D., chef du gang, a ordonné à son second d’arracher le téléphone de la victime qu’elle tenait en main. Ainsi, la dame M.S, ne sachant plus quoi faire s’est accrochée au nommé A. T. qui pour se débarrasser d’elle a donné deux coups de couteau à sa victime au niveau de sa poitrine. Grièvement blessée, M. S. a été urgemment transportée à l’hôpital pour recevoir les soins, mais malheureusement le lendemain matin elle a rendu l’âme des suites de ses blessures.

Informé, le commissaire de police Sidiki Kanté, adjoint au 1er arrondissement de Sikasso, a immédiatement pris les choses à main en instruisant sa brigade de cherches de diligenter une enquête. Ainsi, après avoir exploité son puissant réseau de renseignements, la police a pu mettre la main sur un premier suspect à la gare routière de Sikasso.

Conduit au commissariat et interrogé sommairement le mis en cause est passé très vite aux aveux en citant le nom de son complice qui avait été placé sous mandat de dépôt le 2 août 2023 pour détention de stupéfiants et tentative d’introduction de stupéfiants dans le milieu carcéral. Extrait de la Maison centrale d’arrêt et confrontés, les deux agresseurs de la dame M. S. ont fait savoir aux enquêteurs qu’ils voulaient s’emparer du téléphone de leur victime. A l’issue des enquêtes préliminaires, les mis à cause ont été été transférés, le 7 août 2023, devant les autorités judiciaires pour vol avec agression ayant entraîné la mort et vagabondage où ils ont été placés sous mandat de dépôt.                                                                                                                                              Boubacar Païtao

Source: Aujourd’hui Mali

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *