BAMAKO (Mali): Un militaire tire à bout portant sur son ami

BAMAKO (Mali): Un militaire tire à bout portant sur son ami

Un soldat de deuxième classe ouvre le feu à bout portant sur son ami, le soupçonnant de lui avoir dérobé une somme de 30 000FCFA. Les événements se sont déroulés ce mardi 15 août 2023, aux alentours de 23 heures, à Titibougou, un quartier périphérique de Bamako, situé sur la route de Koulikoro.

Selon nos informations, le tireur et sa victime voyageaient ensemble sur une même moto, conduite par la victime, jusqu’à leur lieu de rendez-vous, à Sotuba village, non loin du marché local. Une fois arrivés sur place, le jeune soldat découvre la perte d’une somme de 30 000FCFA qui se trouvait initialement dans son portefeuille. Sans hésitation, il accuse immédiatement son ami, qui était au guidon de la moto, d’avoir subtilisé son argent. La personne accusée rejette vigoureusement cette accusation. Cette situation dégénère rapidement en une violente altercation entre les deux individus. Dans un accès de colère, le soldat utilise son arme de service pour tirer à trois reprises à bout portant sur les jambes de son ami, le blessant grièvement. La victime est alors transportée en urgence à l’hôpital Gabriel TOURE.

Pris de remords suite à la gravité de son geste, le soldat MMD prend la fuite. Alertés, les policiers du 16ème arrondissement de Sotuba, en patrouille à proximité, se lancent à sa poursuite. Au terme d’une traque intensive, il trouve refuge au domicile de la famille d’Ibrahim AG Nock à Titibougou. Cependant, son arrestation ne se déroule pas sans résistance. Des échanges de tirs surviennent entre lui et les forces de l’ordre du 16ème arrondissement, une confrontation qui dure plus de vingt minutes, selon nos sources. Face au professionnalisme et à la détermination des agents en uniforme, le soldat finit par être maîtrisé et appréhendé.

À noter qu’aucun décès humain n’a été signalé à la suite de cet incident, cependant des dommages matériels sont à déplorer : des impacts de balles sur le bâtiment ainsi qu’un pare-brise de véhicule brisé ont été relevés dans la cour. Conformément aux informations fournies par nos sources, la famille d’Ibrahim AG Nock a déposé une plainte auprès du commissariat du 16ème arrondissement pour les chefs d’accusation de « braquage à bout portant et violation de domicile ».

Cette affaire demeure en cours d’investigation.

Ousmane Fofana

Source : mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *