11ème conférence sur la sécurité internationale à Moscou: les vérités dérangeantes du colonel Sadio Camara

11ème conférence sur la sécurité internationale à Moscou: les vérités dérangeantes du colonel Sadio Camara

En marge de la 11ème conférence sur la sécurité internationale, tenue le 15 août 2023 à Moscou, le Colonel Sadio Camara, ministre de la Défense du Mali, a prononcé un discours franc au cours d’une session plénière axée sur les « Aspects militaires de la sécurité au Moyen-Orient et sur le continent africain ». Son discours a mis en lumière des vérités dérangeantes mais incontournables concernant la situation au Sahel.

Le Colonel Sadio a mis en évidence la triste réalité qui persiste dans la région. Il a exprimé son regret quant à la domination continue des puissances étrangères dans la gestion des problèmes africains, soulignant que cette supériorité et cette arrogance étrangères continuent de frustrer les populations africaines et d’humilier les gouvernements. Il a pris comme exemple les crises au Mali, au Burkina Faso et au Niger, des États liés par la géographie, l’histoire et la culture du Sahel. Le Colonel a évoqué les menaces et défis liés à la sécurité en Afrique, mettant en lumière les raisons de l’échec des initiatives de coopération militaire visant à les maîtriser.

Il a souligné que la région est confrontée à une violence rare dans son histoire, caractérisée par des acteurs internes et externes, notamment des groupes armés terroristes, des groupes criminels transnationaux et des groupes hybrides à tendance scissionniste. Ces groupes exploitent les crises de coexistence communautaire pour atteindre leurs objectifs. Cependant, le Colonel a souligné que ces phénomènes ne sont que des symptômes superficiels d’un problème plus profond, à savoir les problèmes internes de gouvernance que les Africains doivent reconnaître.

Le discours du Colonel Sadio a pointé du doigt les politiques publiques inadéquates, les inégalités croissantes et les systèmes éducatifs défaillants résultant de politiques d’ajustement structurel. Il a également dénoncé l’ingérence des anciennes puissances coloniales qui manipulent des dirigeants locaux pour leurs propres intérêts économiques, souvent liés à l’exploitation des ressources naturelles.

Le Colonel Sadio a plaidé pour une coopération africaine plus solide pour faire face à ces défis, en évoquant la nécessité de financer les institutions régionales et sous-régionales sans dépendre uniquement des bailleurs de fonds étrangers. Il a rappelé que la sécurité des populations africaines doit être une priorité absolue et que les pays africains doivent faire preuve de résolution et d’efforts financiers pour la garantir, comme en témoigne la décision du Mali.

Cette allocution du Colonel Sadio Camara a mis en lumière des réalités cruciales et des défis pressants auxquels l’Afrique fait face en matière de sécurité et de gouvernance. Elle appelle à une prise de conscience collective et à une action concertée pour surmonter ces problèmes et assurer un avenir plus stable et prospère pour la région.

Ousmane FOFANA

mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *