Insécurité grandissante au centre du Mali : l’appel urgent du Maire de Dianwely à l’action des Autorités Maliennes

Insécurité grandissante au centre du Mali : l’appel urgent du Maire de Dianwely à l’action des Autorités Maliennes

L’insécurité croissante qui sévit au centre du Mali suscite une profonde inquiétude parmi les populations locales et les instances gouvernementales. Youssouf Ongoiba, Maire de la Commune Rurale de Dianwely, enclavée dans la région de Douentza, a lancé un appel vibrant aux autorités maliennes afin de mettre un terme aux attaques meurtrières et aux engins explosifs qui engendrent la terreur au sein de sa communauté.

Depuis plusieurs années, les cercles de Badiangara, Bankass, Koro et Douentza, situés au centre du Mali, sont le théâtre d’une escalade de violence marquée par des attaques lâches et des engins explosifs. Youssouf Ongoiba, élu local, exprime sa profonde consternation face à la situation préoccupante qui prévaut dans sa commune rurale de Dianwely, située à une quinzaine de kilomètres du chef-lieu de cercle et de la région de Douentza. La liste des événements tragiques ne cesse de s’allonger à une cadence alarmante.

Il rappelle qu’en septembre 2020, une attaque nocturne a engendré un mort, 2 blessés et d’importants dommages matériels. S’y ajoutent les attaques successives à Guimili et Gamni en 2022 qui ont entrainé des pertes en vies humaines et des déplacements massifs. Le Maire de Dianwely déplore également les récentes pertes de ressortissants de sa commune due aux mines antipersonnel en août 2023.

Et comme si cela ne suffisait pas, il déplore la tragique mort d’un jeune villageois, survenue en plein jour de foire le 3 août 2023, à cause d’une mine antipersonnel. « Le 13 août 2023, une famille entière de cinq personnes est tombée victime de l’explosion d’une mine alors qu’elle se rendait à son champ », révèle-t-il avec indignation, avant d’ajouter que recemment le 15 août dernier, une mine déterrée par les chasseurs du village a été découverte, illustrant l’ampleur du danger qui menace la population.

Youssouf Ongoiba souligne avec amertume que « Cela faisait 3 ans que ma commune ne cultivait pas, et cette année, avec l’espoir que chacun nourrissait, ces braves populations malgré toutes sortes de menaces sont restées attachées à leur terroir, leur pays et à leurs autorités. Malheureusement, voilà qu’avec la reprise des activités agricoles, elles ont à faire face aux mines anti personnelles plutôt qu’à leurs champs ».

A en croire le Maire de Dienwely, les villages du centre du Mali se vident progressivement, laissant derrière eux leurs biens et leur patrimoine. « La situation a atteint un point critique, affectant même des activités économiques vitales comme la route du poisson. Les populations locales, courageuses, se mobilisent en tant que gardiens et veilleurs de jour comme de nuit, employant des moyens rudimentaires pour sécuriser leurs familles et leurs biens », nous confie-t-il.

Face à cette situation intolérable, Youssouf Ongoiba lance un appel pressant aux autorités maliennes. Il souligne l’urgence d’une réaction proactive pour stopper la spirale de la violence. Il insiste sur l’importance cruciale de prendre des mesures tangibles pour sécuriser la région, qui joue un rôle essentiel dans l’économie et la stabilité du Mali.

Cet appel du Maire de Dianwely, Youssouf Ongoiba, témoigne de la gravité de la situation sécuritaire au centre du Mali. En ce sens que les attaques meurtrières et les engins explosifs ont déjà engendré des pertes humaines considérables et instauré un climat de terreur dans la région. Selon lui, il est désormais impératif que les autorités maliennes agissent rapidement et efficacement pour rétablir la sécurité et la stabilité dans cette région vitale du pays.

Coulibaly A

Mali24.Info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *