MALI : les nouveaux membres de la Cour Suprême installés dans leurs fonctions

MALI : les nouveaux membres de la Cour Suprême installés dans leurs fonctions

Ce vendredi 18 juin 2023, le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État et Président de la Transition a présidé la cérémonie solennelle d’installation des nouveaux membres de la Cour Suprême. L’événement a rassemblé une assemblée distinguée composée du Premier ministre, du Président du Conseil national de Transition, du représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, ainsi que des membres du Gouvernement et des Corps constitués.

Placée dans un contexte d’importance capitale, la cérémonie a débuté par la lecture des décrets de nomination des nouveaux membres de la Cour Suprême par Mme la greffière. Cette introduction a été précédée d’un rappel des dispositions législatives et règlementaires en vigueur, instaurant un cadre propice à la compréhension des enjeux juridiques. L’énoncé des noms des Avocats Généraux, des Conseillers Généraux et des Rapporteurs Généraux nouvellement nommés à la Cour Suprême de Bamako a été réalisé de manière officielle et solennelle.

Le moment marquant de la cérémonie a été le réquisitoire du Procureur Général de la Cour Suprême, un discours qui a souligné l’importance fondamentale de l’événement. Le Procureur Général a rappelé les articles juridiques sous-tendant la prestation de serment, offrant ainsi un cadre légal à l’ensemble du processus. En retraçant les parcours exceptionnels des nouveaux membres de l’Institution judiciaire, il a réaffirmé leur engagement envers la justice et l’intégrité.

Saisissant l’occasion, le Procureur Général a adressé un appel au respect du devoir et des réglementations propres au domaine de la Magistrature. Il a exhorté les nouveaux Magistrats à incarner un professionnalisme exemplaire et à servir d’exemple dans l’observance des lois nationales.

Dans la foulée, le bâtonnier de l’Ordre des Avocats a également pris la parole, mettant l’accent sur l’importance du respect de la parole donnée et de la probité. Pour ces nouveaux magistrats, l’intégrité, la probité et la délicatesse doivent servir de boussole dans l’exercice de leurs fonctions au service de l’État. Insistant sur l’importance de l’honnêteté, il a souligné que la probité est la pierre angulaire de la prévention de la corruption.

Après ces conseils éclairés et ces rappels solennels, les récipiendaires ont prêté serment devant le Président de la Transition, également Président du Conseil Supérieur de la Magistrature. Dans ses mots, il a souligné le rôle essentiel des magistrats dans la refondation du Mali, rappelant ainsi leur contribution cruciale à la consolidation de la nation.

Toutefois, la cérémonie a renforcé l’engagement des nouveaux membres de la Cour Suprême envers la justice, la probité et l’intégrité. Les discours inspirants du Procureur Général et du bâtonnier ont gravé dans leur esprit la responsabilité immense qui repose sur leurs épaules. Cette prestation de serment représente l’essence même de leur profession, scellant leur rôle vital dans la préservation de l’État de droit et dans l’édification d’une société équitable et juste.

Coulibaly A

Mali24.Info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *