Rapport de l’OICM 2022-2023 sur la migration : Plus de 4500 migrants ont perdu la vie

Rapport de l’OICM 2022-2023 sur la migration : Plus de 4500 migrants ont perdu la vie

Ce  rapport  sombre   qui  est  celui  de l’Organisation  internationale  pour la migration ( OIM) en  Afrique,  particulièrement   subsaharienne  remonte de  2022 jusqu’au  1er  trimestre  2023.   Pour  alléger ces flux  migratoires,  les  autorités  maliennes  notamment  celles  en charge  des Maliens  Établis à l’extérieur  ont   organisé,    la  semaine  dernière,   les  états  généraux  sur  la migration et des concertations  avec  les Maliens  établis  à  l’extérieur   dans  le  but  de relever  les défis.

Bamako  a  accueilli  du 17 au 19 août  2023, les États  généraux  sur la migration.   À l’issue  de  ces  rencontres,  les  autorités   maliennes  à travers  le ministère  de  tutelle,   entend  faire de cette question  cruciale,  une priorité  gouvernementale.    Durant  ces  trois  jours  d’activités,  les   participants  venus d’un peu  partout  de l’Afrique   ont   échangé   sur   des enjeux  migratoires  tout en  formulant   des  recommandations   en vue  de   promouvoir  le  rôle  de la diaspora    dans  le processus  du développement  national  y  compris leur  insertion  socio-politique  et   administrative.   Les migrants, étant  confrontés  à  des difficultés  dans les pays d’accueils  traduisant  ainsi,   à  des expulsions  massives  qualifiées   d’inhumaines,  beaucoup  d’entre  eux,  perdent  la vie  chaque  année  en voulant  se faire une vie meilleure  à l’extérieur.   Un phénomène  très  rependu  qui  doit  interpeller  toutes  les sensibilités  du pays  à prendre  à  bras  le corps   cette  situation   d’autant  que  le tableau de morts dressé   chaque  année  par les organisations  migratoires   se  révèle  tragique.      Selon   l’Organisation  internationale  pour la migration ( OIM),  en Afrique   plus de 50 000  migrants  ont perdu la vie  de 2014 à nos jours,  dont plus  de  4000 en 2022 et au cours  du   premier trimestre 2023   la même   source   indique  que    près de 500 migrants  auraient perdu la vie en voulant  traverser   la méditerranée.  Rappelons  que la cérémonie   d’ouverture   sur  les états  généraux  de  la  migration  était  placée sous   le thème :  《 Mobilités  humaines,  facteurs  d’intégration,  de développement et d’enrichissement  culturel:  quelle  contribution  des Maliens  établis à l’extérieur  à la refondation de l’Etat ?》.

Yacouba  COULIBALY 

Source: L’Alternance

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *