Entrepreneuriat: quid de la place de la femme malienne dans la ZLECAF

Entrepreneuriat: quid de la place de la femme malienne dans la ZLECAF

La journée panafricaine de la femme africaine continue avec le REFUE MA qui organise ce jeudi 24 août 2023 à la Faculté des Sciences Économiques de Gestion de Bamako (FSEG) à 10heures une conférence débat sous le thème  » la femme entrepreneure malienne, levier de l’accélération de la zone de libre échange continentale africaine ( ZLECAF) ».
L’événement se déroule sous le haut parrainage du Ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’intégration africaine M Moussa Ag Attaher, comme Marraine Dr Coulibaly Mariam Maiga Mme le Ministre de la promotion de la femme et de la famille.

Le Reseau des femmes Universitaires Enseignantes du Mali REFUEMA préside une conférence débat sur l’entrepreneuriat des femmes qui est un moyen indispensable pour le développement économique du pays.
Après ses mots de bienvenue, le doyen de la FSEG le Pr Soboua Thera dit:  » Le thème d’aujourd’hui qui porte sur l’entrepreneuriat est plus que d’actualité surtout dans le contexte où plus de 40% de l’effectif des étudiants du Mali sont formés à entreprendre. »
Le Pr Thera saisit l’opportunité pour orienter les étudiants vers l’entrepreneuriat car ils seront un jour confrontés au marché de l’emploi tandis que l’État ne pourra pas tous les accueillir.
Mme Anna Traoré, présidente du REFUE MA, recteur de l’université des sciences sociales et de Gestion (USSGB) exprime sa profonde gratitude envers les officiels et les invités malgré leur emplois du temps chargés et la FSEG qui a vu naître le réseau pour magnifier la femme, l’africaine en particulier.
D’après elle:  » La ZLECAF vise la mise en place d’une zone de libre échange continentale notamment pour promouvoir le libre échange à travers l’Afrique, faciliter l’industrialisation, diversifier les économies des pays membres, assurer une croissance durable génératrice d’emploi pour l’ensemble de la région avec la possibilité d’accéder à un marché de plus de 1,2 milliards de personnes. »
La femme doit être compétente et libre d’entreprendre pour leur autonomisation et positionnement politique d’après la vice présidente de l’OPF Mme Diallo Kama Sakiliba. Elle ajoute : « Ce thème vise à informer les femmes dans plus de projets de l’union africaine, faire le plaidoyer afin que les États prennent rapidement des dispositions. »
Le Ministre Mossa AG Attaher est parrain de l’événement ,il parle du rôle prépondérant de la femme dans la cité et encourage les universitaires dans l’entrepreneuriat.
Mme le Ministre de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, marraine et membre du réseau des femmes universitaires et enseignantes du Mali, Dr Coulibaly Mariam Maiga après son discours de bienvenue et salutations à l’endroit des invités lance un appel pour accompagner toutes les femmes détentrices de projet entrepreneurial.
Une séance photo est suivie du retrait des officiels.
Les Docteures Kadiatou Sanogo et Kadiatou Samaké à travers des recherches et des études affirment que « les femmes entrepreneures maliennes occupent seulement 1% dans le commerce international ». Elles animent une conférence débat de deux heures.
Après les interventions et les remerciements, une attestation est offerte au doyen de la FSEG par la présidente du REFUE MA pour saluer les efforts de tous leurs collègues enseignants qui ont contribué pour la lutte des femmes dans leur combat, une collation est offerte aux invités pour mettre fin à la cérémonie.

Kada Tandina
source: mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *