Éducation : Quand le fléau des stupéfiants gangrène les écoles et les universités

Éducation : Quand le fléau des stupéfiants gangrène les écoles et les universités

La consommation de substances stupéfiantes, néfastes pour la santé, se propage de manière alarmante dans les environnements scolaires et universitaires du Mali. Face aux regards des acteurs éducatifs, de nombreux élèves et étudiants cèdent à ces vices, contribuant ainsi à leur perte.

Ce phénomène, auparavant associé aux boîtes de nuit et aux cercles nocturnes, s’est rapidement infiltré dans les établissements éducatifs, prenant des proportions inquiétantes au fil des années. Cette sombre réalité trouve sa source dans la méconnaissance des risques liés à ces substances et leur accessibilité aisée.

Les raisons de cette consommation au sein des écoles et des campus sont multiples. Pour bon nombre d’apprenants, ces substances sont méconnues et suscitent la curiosité, incitant ainsi à des expérimentations. D’autres sont influencés par leurs pairs, tandis que certaines tentent d’imiter les célébrités du cinéma qui en font usage.

L’utilisation croissante de ces substances dans les milieux éducatifs ne peut être ignorée ni minimisée. Il s’agit d’un fléau qui requiert l’implication et l’intervention de tous les acteurs du système éducatif malien, dans le but de trouver des solutions appropriées pour enrayer cette problématique.

La consommation débridée de stupéfiants dans les écoles et les campus engendre des conséquences non seulement sur le plan de la santé, mais aussi sur la sécurité. Il est impératif que les autorités renforcent les sanctions envers la consommation de ces substances dans les établissements éducatifs, en particulier chez les jeunes qui représentent l’avenir de cette nation historique. Cette démarche s’avère essentielle, car une jeunesse en proie à l’addiction constitue une menace pour la société tout entière.

Mita Mariko/Assétou Samaké

Mali24.Info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *