La Chine appelle à un soutien continu au Mali après le retrait des forces de maintien de la paix de l’ONU

La Chine appelle à un soutien continu au Mali après le retrait des forces de maintien de la paix de l’ONU

NEW YORK, 28 août (Xinhua) — La Chine a appelé lundi la communauté internationale à continuer à soutenir le Mali après le retrait prévu des forces de maintien de la paix de l’ONU dans le pays.

Le processus politique et de paix du Mali se trouve à un moment critique, alors que la mission de maintien de la paix connue sous le nom de MINUSMA se retire du pays. La communauté internationale doit donner la priorité à la paix et à la stabilité du Mali et de la région, l’aider à relever les défis de toutes sortes et faciliter une coopération plus étroite entre l’ONU et le Mali dans le nouveau contexte, a déclaré Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès de l’ONU.

Il est nécessaire de continuer à soutenir le processus politique et de paix au Mali, a-t-il indiqué au Conseil de sécurité.

A l’heure actuelle, le Mali est confronté à de nombreuses difficultés alors que les autorités préparent les élections générales, promeuvent des réformes politiques et mettent en œuvre l’accord de paix. La communauté internationale doit respecter la souveraineté et la propriété du Mali et lui apporter un soutien constructif en fonction de ses besoins réels. La Chine encourage les organisations régionales à renforcer la communication avec le Mali afin de créer des synergies.

La Chine salue les efforts actifs des autorités maliennes en matière de lutte contre le terrorisme.

A l’heure actuelle, la situation politique dans les pays de la région du Sahel est instable. Le terrorisme et les forces extrémistes profitent de cette volatilité et menacent la stabilité régionale, a-t-il noté.

« Les pays de la région doivent résoudre leurs différends et leurs divergences et s’unir pour relever les défis. Après le retrait de la MINUSMA, la communauté internationale ne doit pas rester inactive face aux efforts déployés par le Mali et les pays de la région pour lutter contre le terrorisme et maintenir la stabilité. Au contraire, elle devrait continuer à fournir des équipements de soutien, de la logistique et des financements et à renforcer la capacité des autorités maliennes à lutter contre le terrorisme et à protéger les civils », a affirmé le diplomate chinois.

Il est également nécessaire de continuer à soutenir les pays d’Afrique de l’Ouest et de la région du Sahel pour qu’ils maintiennent l’élan de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme et de sécurité, revitalisent les mécanismes de coopération et maintiennent la sécurité commune, a-t-il ajouté.

Des efforts doivent être déployés pour s’attaquer aux causes profondes des conflits. Les agences des Nations Unies devraient apporter un appui accru à la réduction de la pauvreté, au développement, à la sécurité alimentaire et à la protection des femmes et des enfants. Les agences humanitaires internationales et les principaux donateurs devraient conserver l’ampleur de l’aide au Mali et éviter d’assortir leur aide de conditions politiques, a conclu M. Dai

Source: Xinhua

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *