Paix et Réconciliation : Le gouvernement tend la main, aux frères de  La CMA

Paix et Réconciliation : Le gouvernement tend la main, aux frères de  La CMA

Le processus de paix et de réconciliation  au Mali  est il en train  de prendre  un nouveau tournant ? C’est la question que bon nombre d’observateurs, se posent depuis  le refus de  la CMA de répondre de façon favorable à la main tendue du Gouvernement  pour   revenir à la  table des négociations.

  Dans un communiqué en date du lundi 28 Aout 2023, le Ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion Nationale, colonel Ismaël Wagué,  invite « les frères  mouvements signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale » à revenir à  la table des négociations dans le processus de paix  en vue de surmonter les  défis actuels par la voie du dialogue.

 Selon les termes du communiqué les  plus  hautes autorités du pays expriment leur  attachement à l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali  ainsi qu’a l’accord de cessez- le -feu du 23 Mai 2014.  

Cette volonté du gouvernement de tendre la main aux frères  des mouvements signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale intervient à un moment ou la situation sécuritaire reste fragile au centre  et dans certaines localités du Nord du pays. 

 Aux dires de certains analystes, cette main tendue du gouvernement  est une stratégie qui consiste à surmonter les défis actuels qui entravent la paix et la réconciliation nationale   par la voie  du dialogue.

C’est à travers le  communiqué N°08/2023/BE/CC/CMA, signé  du porte parole Ibrahim Ag Eouegh quela Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA)  a exprimé son  désaccord et son mécontentement.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) dénonce aussi  les opérations militaires récentes menées par les forces gouvernementales, notamment l’opération de récupération de l’ex base  de la MINUSMA dans la localité de Ber.

La localité de « Ber » avait été une emprise importante pour la CMA depuis la signature du cessez-le-feu en 2014 ».

Et  Jamais dérogation aux règles de ce cessez le feu et des autres arrangements sécuritaires consensuels n’avait été constatée durant 8 ansdéploré le porte parole de la  CMA Ibrahim Ag Eoueg.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *