La cataracte : Première cause de cécité dans le monde !

La cataracte : Première cause de cécité dans le monde !

Au Mali comme ailleurs dans le monde, la cataracte est la principale cause de la cécité. En Afrique subsaharienne, plus de 25 millions de personnes souffrent de problèmes visuels, dont 6,8 millions de personnes sont aveugles, et 161 millions vivant avec des déficiences visuelles liées à la cataracte, et parmi les nombreuses causes de cette pathologie, c’est le vieillissement qui en est la principale. C’est ce que nous dit, dans cet entretien, Dr. Sidibé Fatoumata, médecin ophtalmologiste, chirurgienne et responsable de consultation glaucome au Chu de l’Iota.

Bonjour Docteur, présentez-vous à nos lecteurs, s’il vous plait.

Je suis Dr. Sidibé Fatoumata, médecin ophtalmologiste, chirurgienne et responsable de consultation glaucome au Chu de l’Iota de Bamako.

Pouvez-vous nous définir la cataracte ?

La cataracte c’est l’opacification totale ou partielle de cristallin qui est une lentille transparente qui permet le passage de lumière dans l’œil. Donc en cas de cataracte, cette transparence disparaît et laisse place à une opacification qui diminue le passage de lumière dans l’œil. C‘est une pathologie liée à l’âge, mais il y a d’autres causes en dehors de l’âge.

Avez-vous une estimation par rapport au taux de cataracte au Mali et dans le monde ?

Dans le monde, nous avons environ 161 millions de personnes atteintes de déficiences visuelles. En Afrique subsaharienne, environs 27 millions de personnes souffrent de déficiences visuelles, dont 6,8 millions de personnes sont aveugles. Donc, la moitié des personnes aveugles est liée à la cataracte.  Au Mali comme dans le reste du monde, la cataracte reste la première cause de cécité.

Quelles sont les causes ?

 La majeure partie des causes est liée à un phénomène de vieillissement naturel, outre cette première cause, nous avons celle congénitale, ou liée à d’autres phénomènes qu’on appelle cataracte secondaire. Comme nous avons les cheveux blancs, le cristallin aussi, à un moment donné, vers l’âge de 50 ans, voire 60 ans devient opaque. En ce qui concerne des causes secondaires, nous avons la cataracte congénitale, c’est-à-dire les enfants qui naissent avec la cataracte et c’est généralement poste infection de la Maman. Quand la maman a une infection virale comme la toxoplasmose, l’enfant peut à sa naissance hériter de ce mal. Nous avons également des cas liés à d’autres pathologies comme le diabète qui est une maladie métabolique, la tyroïde (hypo-parathyroïde), les troubles calciques peuvent entrainer la cataracte ; nous avons aussi la cataracte traumatique, une autre cause liée à un accident ; celle liée à une inflammation de l’œil, même une simple chirurgie de l’œil, de la rétine peut également occasionner une cataracte.  Mais il existe également d’autres causes liées à notre hygiène de vie, les gens qui fument beaucoup, le tabagisme, sont exposés à faire une cataracte ; une exposition prolongée de l’œil à la chaleur, aux rayons solaires peut conduire également à une cataracte. Contrairement au glaucome, la cataracte n’est pas liée à un problème génétique.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes sont nombreux, mais les plus courants sont : la baisse des acuités visuelles qui occupe 90% des consultations ; la photophobie qui est une gêne assez importante face à la lumière ; la diplopie, c’est-à-dire la vision double elle est moléculaire, un œil qui est atteint de la cataracte qui va voir double qui gêne beaucoup de patients. Nous avons également la myopie qui est un signe assez important et entrave la vue lointaine au profit de la vue proche chez le patient.

Comment se fait le traitement ?

Le traitement de la cataracte est exclusivement chirurgical. De nos jours, il n’y a pas un traitement par comprimé ou par collyre qui peut guérir la cataracte, donc une prise en charge exclusivement chirurgicale qui consiste à enlever le cristallin qui est opacifié qu’on remplace par une lentille artificielle pour assurer le travail de ce qui a été enlevé. C’est le traitement possible pour le moment.

Son mauvais traitement peut-il conduire à la cécité ?

Absolument ! Quand elle dépasse son stade opératoire sa prise en charge devient compliquer. Elle peut être la cause de douleur oculaire parce que quand le cristallin devient mûr, il s’augmente en volume débordant sa place. Cela créé une pression dans l’œil donnant une hypertonie oculaire pouvant aboutir au glaucome. Elle peut provoquer des inflammations oculaires qui conduisent à l’irréparable. C’est pourquoi le patient, une fois qu’il sente les signes, doit impérativement se faire consulter pour prévenir à cela.

Y a-t-il des moyens de préventions ?

Comme toutes les pathologies, il y a un moyen de prévention. Mais comme c’est une maladie liée à l’âge, on s’y attend dans la vieillesse. Par contre, on peut prendre des précautions contre les rayons du soleil en portant des verres adaptées ; avoir une hygiène alimentaire en évitant de fumer ; diminuer la consommation du sucre, surtout si l’on est diabétique ; demander aux femmes enceintes de suivre régulièrement les consultations prénatales pour éviter à leur enfant le risque d’attraper la cataracte congénitale ; conseiller à tous ceux qui pratiquent une activité comme le jardinage, la peinture, la sidérurgie susceptibles de projection de particules dans  l’œil, de porter des lunettes de protection pour éviter la cataracte post-traumatique; dire aux gens d’éviter l’automédication. Il faut au préalable l’avis d’un médecin spécialiste avant toute médication.

Avez-vous des conseils pour la population ?

J’invite la population malienne à faire la consultation annuelle ophtalmologique pour prévenir même d’autres pathologies comme le glaucome.

Je vous remercie !

Propos recueillis par Moussa Diarra

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *