Marché de Médine : Des légumes frais au milieu des eaux usées  

Marché de Médine : Des légumes frais au milieu des eaux usées  

En cette période pluvieuse, le marché de Médine communément appelé Soukouni Coura situé en commune II du district de Bamako, est devenu un endroit où la population a du mal à respirer à cause des eaux usées, la pollution et les embouteillages. Plusieurs commerçants et clients se plaignent de cette situation et n’arrivent plus à faire les achats dans ce marché où bon nombre de grands commerçants de fruits et légumes s’approvisionnent.

C’est au marché de Médine que la plupart des vendeurs de légumes et fruit viennent s’approvisionner au milieu des eaux usées, des déchets toxiques, le tout dans des embouteillages catastrophiques. 

En effet, tous les jours des camions de transport sont déchargés au milieu des ordures et d’eaux usées. Les passants sur les deux roues sont toujours bloqués par des embouteillages dûs au camions et aux jeunes qui décharges ces camions avec leurs tricycles. 

Les lieux sont souvent encombrés par les ordures. Les passants et les clients semblent mécontents de cette situation et souhaiteraient que ledit marché soit assaini quotidiennement pour préserver la santé de la population bamakoise.  C’est le cri de cœur de ce jeune vendeur de bananes plantins, Seydou Sacko : « Cette situation est vraiment indépendante de notre volonté. A longueur de journée, nous respirons de l’air pollué. Pour ce qui est des eaux usées n’en parlons pas. Chaque fois, les clients se plaignent qu’ils ont du mal à rejoindre notre place pour acheter nos bananes. Je demande aux autorités dela transition de nous venir en aide »

Les eaux usées sont permanentes dans les lieux où les poissons sont vendus.  Parfois la respiration est même difficile en cette période hivernale. C’est désolant de constater ces lieux se détériorés par de l’eau usées et des odeurs malsaine. 

« Le marché de Médine est mon lieu favori par rapport aux autres marchés à cause des prix des produits. Les fruits et légumes sont plus abordables par rapport aux autres marchés. Mais les embouteillages, ajoutés aux déchets toxiques me découragent souvent à venir faire mes achats. Si je pense à tous ces microbes qui peuvent être sur ces condiments, je me demande bien si je n’achète pas des maladies pour les ramener en famille », se demande Awa Diall, ménagère qui recommande aux autorités et les services compétents de privilégier la propreté dans tous les marchés plus particulièrement au marché de Soukouni Coura.

Pour rappel, plusieurs associations et personnes de bonne volonté organisent des journées de salubrité dans ce marché. Ces journées de salubrité doivent être organisées quotidiennement avec l’appui de la mairie de la commune II du district de Bamako pour le bonheur des tous les Maliens.

Korotoumou Diabaté

Source: Le Sage

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *