Mali : Les impôts face à une crise syndicale inquiétante

Mali : Les impôts face à une crise syndicale inquiétante

Le processus de renouvellement du bureau syndical prend une tournure alarmante au Mali. Après le renouvellement des différents secteurs, la mise en place du bureau central a été marquée par une vive tension la semaine dernière au sein de la Direction Générale des Impôts.

Le jeudi 7 septembre 2023, au siège de la Direction Générale des Impôts, des affrontements ont éclaté entre les syndicalistes et la direction en raison de la création de la Section Syndicale des Impôts. Ce jour-là, le Syndicat National des Travailleurs des Administrations d’État (SYNTAD) a entrepris de mettre en place la Section Syndicale des Impôts dans le cadre du processus de renouvellement des comités syndicaux.

La situation au sein du bureau syndical des impôts, un secteur vital pour le Mali, est préoccupante et risque de paralyser le pays si des mesures ne sont pas rapidement prises. Le renouvellement du bureau syndical des impôts s’est transformé en un bras de fer où chacun cherche à contrôler les finances du pays.

À la grande surprise générale, des agents de sécurité ont fait irruption dans la salle pour interrompre l’assemblée générale visant à renouveler les instances du bureau syndical. Certains syndicalistes ont été appréhendés, ce qui préoccupe leurs proches et leurs familles quant à leur sort. Les motivations derrière cette élection du nouveau bureau syndical suscitent des interrogations. Notre journal en ligne, Mali24, s’est engagé à vous fournir des détails.

Au sein de l’administration fiscale, le bureau syndical a un poids considérable, notamment en ce qui concerne la nomination des responsables, du directeur général aux responsables des grandes entreprises, des petites et moyennes entreprises jusqu’au chef du centre. Le bureau syndical actuel a été loué pour sa défense efficace des intérêts du personnel des impôts, en particulier sur les questions sociales. Cependant, des dissensions sont apparues au sein du bureau, notamment avec la création d’un nouveau front par certains membres, provoquant ainsi la tension actuelle.

Il est important de noter que la gestion du secrétaire actuel, actuellement aux États-Unis auprès de sa femme malade, est soutenue par la majorité des agents des impôts, par contre d’autres membres du nouveau front réfutent que le bureau actuel est inefficace dans la promotion des véritables cadres. Une chose est certaine, l’élection du bureau central a été suspendue jusqu’à nouvel ordre, laissant à la centrale syndicale, l’UNTM, le soin de fixer une nouvelle date pour l’assemblée générale. La situation reste tendue et préoccupante, avec des enjeux financiers et syndicaux majeurs en jeu pour le Mali.

Mohamed Kanouté

Mali24.info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *