Sahel : Le Mali, le Burkina et le Niger créent un nouveau bloc dénommé Alliance des États du Sahel (AES)

Sahel : Le Mali, le Burkina et le Niger créent un nouveau bloc dénommé Alliance des États du Sahel (AES)

Le Président de la Transition du Mali le colonel Assimi Goita, le Président de la Transition du Burkina Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré et le Président de la Transition du Niger, le Général Tiani annoncent la création de l’Alliance des États du Sahel (AES). Un acte fort qui traduit la volonté des trois pays à faire face au terrorisme qui sévit au Sahel.

« J’ai signé ce jour avec les Chefs d’Etat du Burkina Faso et du Niger la Charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel (AES) ayant pour objectif d’établir une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle au bénéfice de nos populations.», a annoncé le Col Assimi Goïta, chef d’État, président de la transition de la République du Mali.

Ce nouveau bloc qui regroupe trois pays, tous en transition mettra-t-il fin au G5 Sahel dans lequel le Mali s’est retiré en mai 2022?

En tout cas, la création de l’AES arrive à un moment où la crédibilité de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) est mise à rude épreuve notamment au Niger. En effet, suite aux évènements du 26 juillet 2023 qui ont mis fin au pouvoir du Président Mohamed Bazoum, la CEDEAO a imposé des sanctions contre le Niger menace d’intervenir militairement pour rétablir l’ordre constitutionnel.

Une décision qui divise profondément les États membres de l’union et qui alimente les dissensions entre les pays au régime militaire et civil.

Source: linvestigateur.net

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *