Sécurité : La Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger se retire définitivement du CSP-SPD

Sécurité : La Plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger se retire définitivement du CSP-SPD

Dans un communiqué publié ce mardi 26 septembre 2023, la Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger a annoncé son retrait définitif du Comité de Suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali (CSP-SPD). Cette décision intervient dans un contexte marqué par des tensions croissantes au Mali à la suite du retrait partiel de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) de certaines zones du Nord du pays.

Dans cette adresse, la Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger a tient à clarifier sa position. Elle affirme qu’elle ne soutient en aucune manière la confrontation armée en cours ni toute confrontation future entre les groupes armés et l’État malien, notamment suite à la décision de certaines zones du Nord du Mali de faire l’objet d’occupation par les Forces armées maliennes (FAMAS) à la suite du retrait de la MINUSMA.

Face à cette situation préoccupante, la Plateforme a vivement condamné la reprise des hostilités et a appelé toutes les parties en conflit à s’engager dans un processus de mise en œuvre de l’Accord de Paix issu du processus d’Alger. Elle estime que seule cette voie permettra de restaurer la paix et la stabilité dans le pays.

La Plateforme a également réaffirmé son soutien indéfectible au gouvernement de la République du Mali dans ses efforts pour parvenir à une paix durable. Toutefois, elle souligne l’importance de la mise en œuvre efficace et rapide de l’Accord de Paix au bénéfice de toutes les populations maliennes.

Poursuivant, la Plateforme des Mouvements du 14 juin 2014 d’Alger annonce son retrait définitif du CSP-SPD, une décision prise dans l’intérêt supérieur des populations des régions du Nord du Mali et de la Nation malienne. Cette démarche vise à favoriser un climat propice à la résolution pacifique des conflits et à la restauration de la stabilité dans le pays.

Toutefois, la Plateforme tient à exprimer sa gratitude envers le gouvernement malien pour avoir levé les sanctions qui pesaient injustement sur certains de ses responsables politiques et militaires, un geste qu’elle considère comme un pas positif vers la réconciliation nationale.

Coulibaly A

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *