Report de la présidentielle: L’EDR, l’AREMA et le Mouvement Mali Espoir favorables à décision du gouvernement

Report de la présidentielle: L’EDR, l’AREMA et le Mouvement Mali Espoir favorables à décision du gouvernement

Ce samedi 30 septembre 2023, ces partis ont conjointement organisé une conférence de presse pour partager leur position sur le report de l’élection présidentielle initialement prévue pour février 2024 par le Gouvernement de Transition. C’était à la Maison de la presse en présence, sous la présidence du Pr Salikou Sanogo, président d’EDR, en présence des membres des partis politiques en question ainsi que des invités.

La conférence a débuté par une minute de silence en mémoire des victimes civiles et militaires des récentes attaques perpétrées contre les Forces Armées maliennes ainsi que le bateau Tombouctou. Toute chose qu’ils ont condamné, avant de présenter leurs condoléances aux familles des victimes tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Selon eux, le chronogramme initial du processus électoral, adopté en juin 2022, prévoyait l’organisation des élections générales, référendaire et locales au plus tard en février 2024. Cependant, des retards et des difficultés techniques ont été rencontrés lors de l’organisation du scrutin référendaire, conduisant les autorités de la transition à consulter la classe politique et la société civile pour ajuster le calendrier électoral. Suite à ces consultations, le gouvernement a décidé de reporter uniquement l’élection présidentielle, laissant le nouveau Président élu gérer les autres élections.

Dans leur déclaration commune, les leaders des trois partis ont exprimé leur soutien unanime à la décision du gouvernement de reporter l’élection présidentielle en réponse aux défis techniques et aux enjeux liés à la sécurité nationale. Et de saluer les autorités de la transition pour leurs décisions courageuses et ont exprimé leur soutien au Colonel Assimi Goita, Président de la transition, et au Dr. Choguel Kokala Maiga, Premier ministre Chef du Gouvernement, ainsi qu’à l’ensemble des membres du Gouvernement.

« Ce report permettra de résoudre les problèmes techniques, d’assurer la crédibilité et la transparence du scrutin présidentiel, et d’éviter des crises post-électorales préjudiciables à la stabilité et à la refondation de l’État malien », estiment les partis, avant de rappeler les missions de la transition politique au Mali, notamment le rétablissement de la sécurité nationale, la promotion de la bonne gouvernance, et la refonte du système éducatif.

Profitant de l’occasion, ces leaders des partis politiques ont appelé à l’unité et à la solidarité nationale pour réussir la transition et permettre au Mali de retrouver la paix, la sécurité et le développement. Ils ont également salué la création de l’Alliance des États du Sahel (A.E.S) et ont exprimé l’espoir qu’elle contribuera à renforcer la défense collective et l’assistance mutuelle, tout en ouvrant de nouvelles opportunités économiques et financières pour la région.

Coulibaly A

Mali24.Info

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *