Le DG de la DIRPA face à la presse : « Nous sommes en pleine guerre de communication… »

Le DG de la DIRPA face à la presse : « Nous sommes en pleine guerre de communication… »

Le Colonel-major Souleymane DEMBELE, Directeur Général de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), s’est exprimé lors d’une conférence de presse tenue le lundi 02 octobre dans les locaux de ladite structure. L’objectif de cette rencontre traditionnelle avec les médias était d’informer le public sur la situation sécuritaire du mois de septembre, les opérations en cours, et les activités menées par le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants ainsi que l’État-Major Général des Armées.

D’entrée de jeu, le Colonel-major Souleymane DEMBELE a réaffirmé l’engagement inébranlable des Forces de Défense et de Sécurité à lutter sur le terrain contre l’ennemi, avec pour mission première de protéger la population et préserver l’intégrité du territoire malien.

Selon lui, le mois de septembre a été marqué par une série d’attaques terroristes contre les Forces Armées Maliennes (FAMa) et les civils. Parmi ces actes barbares, on retient notamment l’attaque du bateau « Tombouctou » le 07 septembre dernier, ayant causé la perte de 65 vies parmi les civils et les militaires. Le 08 septembre, poursuit-il, une série d’événements tragiques a suivi, avec l’attaque de trois véhicules kamikazes suivie d’une infiltration au Camp Firhoun Ag Alinçar de Gao, situé dans la zone aéroportuaire.

Le Colonel-major Souleymane DEMBELE a également mentionné l’attaque complexe impliquant des véhicules piégés et plusieurs terroristes à bord de véhicules et de motos dans la localité de Bourem le 12 septembre 2023. En plus, un incident aérien s’est produit le 09 septembre 2023 au Nord de Gao, impliquant un aéronef de l’Armée de l’Air malienne. D’autres attaques ont ciblé une force anti-terroriste à Dialakoroba et les emprises FAMa à Léré, survenues le 17 septembre 2023.

Le Colonel-major DEMBELE a une nouvelle fois appelé la population à la vigilance et à la retenue face à la propagande, l’intoxication, et la désinformation, dont le seul but est de semer le chaos, la haine, la division, et la désolation dans le pays.

« Nous demandons de la patience à la population, l’Armée Malienne travaille. Dans une guerre, il y a des victoires et des défaites, mais c’est la finalité qui compte. Nous savons qu’il y a des mains invisibles derrière cette agression, nous avons libéré les partenaires non nécessaires pour prendre notre destin en main. », a-t-il déclaré, avant de conclure en affirmant que « cette guerre nous a été imposée, et nous allons nous battre jusqu’au dernier souffle. »

Coulibaly A

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *