Lutte contre la consommation de la « Chicha » : Deux Chichas Club fermés et une trentaine de personnes interpellées par l’OCS

Lutte contre la consommation de la « Chicha » : Deux Chichas Club fermés et une trentaine de personnes interpellées par l’OCS

Les limiers du Colonel major  Fousseyni Keita  en charge de l’Office Central  des Stupéfiants (OCS) continuent avec leurs croisades contre la  consommation de la Chicha sous toutes ses formes  à Bamako et  dans les régions.

Ce samedi 30 septembre 2023 au cours d’une opération menée, dans les « Chicha Clubs » de  Niamakoro- Bacodjikoroni- Yirimadjo  plus une trentaine de personnes ont été interpelées et plusieurs appareils de «  Chicha »  saisi

Cette belle moisson  des limiers  de l’Office Central des Stupéfiants (OCS)   s’inscrit  dans le cadre du respect  de l’arrêté  interministériel interdisant l’importation, l’exportation, la distribution, la vente, la consommation et l’usage  de la Chicha et  autres appareils similaires.

Cette  descente des  éléments de l’Office Central des Stupéfiants (OCS)  sur le terrain au niveau d’une vingtaine de « Chiha Club » vise  à sillonner  la capitale en vue de constater   l’effectivité de l’entrée en vigueur de la mesure interdisant la vente et la  consommation de la « Chicha »

A en croire le chef des opérations le  Capitaine Abdoulaye Traoré, cette mission  se tient  conformément aux instructions données  par les plus hautes autorités du pays  interdisant la vente et la  consommation de la « Chicha »

« Cette opération vise  patrouiller au niveau de  rive droite, vérifier  les différents Chicha Clubs et restaurants pour interpeler  les récalcitrants qui s’adonnent à la vente  et à la consommation de la Chicha »  A-t-il souligné.

Avant d’exhorter les éléments  à la courtoisie, au professionnalisme et à la  rigueur.

Selon  le chef de la Division  Prévention, Communication  et Relation Publique de l’OCS  Ousmane Diakité  dans le cadre du respect de cet arrêté interministériel, le  directeur général  de l’Office Central des Stupéfiants (OCS), le colonel major Fousseyni Keita  et ses hommes mèneront une lutte implacable contre les hors la loi  et pour mener à bien cette mission tous les moyens ont été mise à la disposition de l’OCS.

«  Pour le respect de cet arrêté interministériel  aucun Chiha Club ne sera épargné pour préserver la vie de la population et des descentes auront lieu conjointement à Bamako et dans les régions » A-t-il précisé.

A noter que  deux  chichas club ont été fermés par  l’Office Central des Stupéfiants (OCS) à la rive droite.

Mohamed Kanouté

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *