Performance : La BMS-SA classée 7e sur les 20 premières banques de l’Umoa !

Performance : La BMS-SA classée 7e sur les 20 premières banques de l’Umoa !

La Banque malienne de solidarité (BMS-SA) sous le leadership de Lanfia Koïta a réalisé un exploit exceptionnel au sein de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). En 2022, elle a réussi à se hisser à la 7e place du classement des 20 grandes banques de la région, malgré un contexte économique difficile au Mali. Cette réussite témoigne du leadership solide du directeur, Lanfia Koïta et du dynamisme de son équipe.

Lanfia Koïta a pris la direction de la BMS-SA à un moment où les chiffres n’étaient pas certes au rouge, mais clignotaient dangereusement en raison du portefeuille à risques lié à d’importants crédits. Cependant, grâce à une série d’initiatives, il a su rapidement surmonter les écueils et fait faire un prodigieux bond qualitatif à la BMS-SA. La preuve : la voici désormais parmi les 20 principales banques de l’UMOA ! Une véritable prouesse par les temps qui courent.

Des chiffres qui parlent …

Cette performance exceptionnelle a été révélée par le magazine “Sika Finance” dans son édition du 22 septembre 2023, en se basant sur le rapport de la Commission bancaire. Les critères de classement incluent le total du bilan de la banque, de même que les dépôts et les crédits. Ainsi au cours de l’année 2022, la BMS-SA a enregistré un total de 1511 milliards de F CFA, un chiffre impressionnant qui la place parmi les leaders du secteur bancaire. Dans un contexte compétitif, il convient de noter que l’UMOA compte actuellement 132 banques et le total du bilan de ces institutions s’est consolidé à 63 525 milliards de F CFA en 2022, comparé aux 54. 636 milliards de F CFA enregistrés en 2021. La compétition est donc rude, mais la BMS-SA a su se démarquer brillamment.

Un leadership incontestable

Les tonneaux vides font du bruit. Lanfia Koïta n’a pas besoin d’élever la voix pour se faire entendre, encore moins de parler pour convaincre. Il travaille pour le résultat. Sa gestion avisée, fondée sur des décisions stratégiques audacieuses, a été la clé de ce succès. Depuis sa   nomination à la tête de la BMS-SA en novembre 2021 lors de la 72è session du Conseil d’administration, il a mis en œuvre une stratégie adaptée aux réalités du terrain, “l’homme à la place qu’il faut”. Cette approche n’a pas tardé à porter fruits et la BMS-SA maintient sa première place en termes de participation à l’économie malienne.

Conscient de l’importance du partenariat financier entre deux sessions du conseil d’administration, Lanfia Koïta a réalisé une avancée majeure sur ce registre en signant le 30 novembre 2022 une convention de prêt de 15 milliards de F CFA entre la Banque d’investissement et de développement de la Cédéao (BIDC) et la BMS-SA. Cette convention, qui renforce un partenariat financier de longue date, permettra à la BMS-SA de soutenir le secteur industriel et d’autres secteurs productifs, notamment les PME/PMI, les micro-entreprises et les structures de microfinance.

En récompense de ses succès, il a reçu une distinction honorifique spéciale des plus hautes autorités. Toutefois, il reste encore du travail à faire pour maintenir la BMS-SA au sommet en termes de performances. C’est peu de dire que l’homme en a  hautement conscience.

D.T

Source: Le Challenger

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *