Entre Nous : Sans surprise !!!

Entre Nous : Sans surprise !!!

Le Président de la transition a signé deux décrets, le 3 octobre dernier. Le premier – Décret N°2023-0578/PT-RM – révoque le magistrat Cheick Mohamed Chérif Koné, sans suppression de son droit à la pension. Le second texte (Décret N° 2023-0579/PT-RM) révoque Dramane Diarra du corps de la magistrature sans suppression de son droit à la pension. Cheick Mohamed Chérif Koné comme Dramane Diarra sont tous deux responsables de l’Association Malienne des Procureurs et Poursuivants (AMPP) et de la Référence Syndicale des Magistrats (REFSYMA).

La signature de ces décrets est la suite logique des décisions rendues par le Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature sur les cas de ces deux magistrats déférés devant l’organe par le ministre de la Justice et des Droits de l’homme. Le locataire de la Chancellerie a motivé sa requête par des agissements politiques de deux magistrats en lien avec les actions du référendum constitutionnel. Cheick Mohamed Chérif Koné et Dramane Diarra étaient deux animateurs de l’Appel du 20 février, une coalition de partis politiques et d’associations qui a appelé à voter «non» au référendum. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’un magistrat s’implique ouvertement dans une campagne contre un projet de constitution. En 2011, feu Daniel Tessougué était l’un des principaux animateurs de la Coalition «Touche pas à ma constitution !» à côté d’acteurs politiques.

«Le Conseil de Discipline du CSM a examiné les charges retenues contre Dramane Diarra et a conclu à un manquement grave à la déontologie du métier de magistrat. La radiation est une mesure sévère, mais elle reflète la volonté de l’État malien de préserver l’intégrité et l’indépendance de son système judiciaire».

Mohamed Chérif Koné et Dramane Diarra ainsi que leurs conseils se sont retirés des audiences du Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Ils ont dénoncé plusieurs entorses aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur en République du Mali. Depuis le début de ces procédures, l’un comme l’autre a fait part de leur détermination à user de tous les moyens légaux pour contester les décisions prises à leur encontre. « Comme l’a dit mon conseil, nous pensions que la loi allait être respectée. Mais nous constatons qu’il s’agit d’une procédure commanditée. Il n’est pas question que nous nous associons à une mascarade. Nous nous retirons», a posté Dramane Diarra dans son compte- rendu de l’audience du conseil de discipline du mardi 19 septembre 2023.

La révocation de ces deux magistrats a suscité plusieurs réactions. «La révocation de deux magistrats et pas des moindres, n’est pas un événement banal au point que le décret qui l’entérine n’ébranle rien ni n’émeuve personne. N’est-ce pas là le signe évident d’un État de droit qui cède le pas à un État de non-droit, non viable à terme, mais qui se bâtit par le mutisme coupable et la passivité impardonnable de tous et des magistrats de la cité surtout et avant tout ! », a tweeté Me Mamadou Ismaïla Konaté, ancien Garde des sceaux.

Alioune Ifra N’diaye chante le Djandjooo pour Mohamed Cherif Koné et à Dramane Diarra. «Djandjoooo !!!! Djandjoooo !!!! Djandjooo!!! Aujourd’hui, je chante Djandjo à Monsieur Mohamed Cherif Koné et à Monsieur Dramane Diarra. Demain l’histoire vous donnera raison. Vous pouvez regarder vos enfants dans leurs yeux et leur dire que vous ne vous êtes pas accommodés avec les transgressions des règles de la République. Djandjoooo !!!’ Djandjoooo ! Djandiooo !!! Que ça fait du bien de voir dans mon pays des gens qui s’assument sur la vérité !!!! Que ça fait du bien de voir des gens dans mon pays qui ont un point de vue qui n’est pas lié à leur intérêt du jour, qui n’est pas du «djeni ka nyimi ». Que ça fait espérer un Mali de vérité !!!! Vraiment djandjoooooooooooo !!!!! Aw Koné !!!!!!!! Aw Diarra !!!!!!!»

Par Chiaka Doumbia

Source: Le Challenger

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *