Report des élections Générales par le Gouvernement : La décision est ‘’unilatérale’’ selon l’ADEMA-PASJ

Report des élections Générales par le Gouvernement : La décision est ‘’unilatérale’’ selon l’ADEMA-PASJ

L’élection présidentielle initialement prévue pour les 4 et 18 février 2024 est reportée  et les autres élections aux ‘’calendes grecques’’. C’est la décision du Gouvernement de la Transition. Par une déclaration en date du 30 septembre dernier, le Parti des Abeilles (ADEMA-PASJ) dit regretter cette résolution des Autorités de la Transition, qu’il juge unilatérale. Et d’exhorter les plus Hautes Autorités de la Transition à activer le cadre de concertation avec la classe politique et tous les autres composantes de la vie socio-politique nationale, de même que la Communauté internationale afin de parvenir à un chronogramme électoral acceptable et réaliste…

« L’ADEMA-PASJ prend acte de la décision du Gouvernement publiée dans le communiqué N°060 du 25 septembre 2023, portant report de l’élection présidentielle initialement prévue  pour les 04 et 18 février 2024. Dans la même annonce, le Gouvernement décide de surseoir sine die aux autres élections, qui devraient permettre de doter le pays d’organes de gestion de proximité élus et légitimes pour une pleine participation des citoyens à la base à la gestion des affaires publiques » telle est libellée cette déclaration de ADEMA-PASJ paraphée par son 1er vice- président, Abdel Karim Konaté.

Le parti dit constater que ce report consacre une nouvelle prolongation de la Transition, même si le Gouvernement réaffirme sa volonté ‘’d’effectuer un retour à l’ordre constitutionnel apaisé et sécurisé’’. Pour cela, il regrette cette décision unilatérale du pouvoir exécutif qui, au regard de son caractère hautement politique, devrait faire suite à des concertations et négociations avec tous les acteurs de la vie socio-politique, en vue de parvenir à un consensus politique national. Dans cette déclaration, le Parti des Abeilles affirme aussi rester convaincu que pour qu’une consultation électorale soit crédible, apaisée et acceptée, qu’il convient de reconnaitre l’importance cruciale des aspects politiques du processus électoral, y compris les rôles à jouer par les autres parties prenantes au processus électoral.

« Conscient des dangers qui pèsent sur la paix et la stabilité de notre pays, l’Adema-PASJ prône un sursaut national de toutes les filles et de tous les fils de la Nation, afin de sortir définitivement de la Transition, dans un schéma crédible, apaisé, inclusif et sécurisé » a exprimé le Parti rouge et blanc. Sans manquer d’exhorter les plus Hautes Autorités de la Transition à activer le cadre de concertation avec la classe politique et tous les autres de la vie socio-politique nationale, en plus des partenaires de la Communauté internationale, pour poursuivre les échanges, en vue de parvenir à un chronogramme électoral acceptable et réaliste, permettant d’organiser des élections générales démocratiques, inclusives, transparentes et sécurisées, à date.

Par Mariam Sissoko  

Source: Le Sursaut

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *