Emplois : Des insuffisances attentatoires à la promotion du volontariat au Mali

Emplois : Des insuffisances attentatoires à la promotion du volontariat au Mali

Un rapport de vérification de performance récemment publié révèle des déficiences dans la gestion du Centre National de Promotion du Volontariat au Mali (CNPV). Ces insuffisances, qui touchent la gouvernance de l’entité, risquent de compromettre sérieusement la promotion et la gestion du volontariat au Mali.

Le CNPV, créé en vertu de la Loi n°2011-052 du 28 juillet 2011, est placé sous la tutelle du Ministère chargé de la Jeunesse et des Sports, Chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne. Sa mission première est la promotion et la gestion du volontariat national, mais la récente vérification de performance a mis en lumière de sérieuses lacunes dans ses opérations.

L’une des principales lacunes relevées dans le rapport est le manque d’adoption, de mise en œuvre et de suivi-évaluation de la Politique Nationale de Volontariat (PNV). Cette absence de cadre stratégique et de moyens humains, financiers, matériels et techniques adéquats nuit à l’efficacité de la stratégie nationale de promotion du volontariat.

Et comme si cela ne suffisait pas, le rapport révèle des problèmes liés à l’organisation et au fonctionnement du CNPV. « Les rôles et responsabilités des acteurs impliqués dans sa gestion ne sont pas clairement définis, ce qui nuit à la coordination des activités », peut-on comprendre dans le rapport.

Aussi, le rapport nous indique que le recrutement et la gestion des volontaires posent également problème. Cela s’explique par le fait que le CNPV affecte des volontaires à des structures qui n’ont pas exprimé de besoin, et la base de données censée recueillir des informations sur les volontaires est ni exhaustive ni fiable. Par ailleurs, le rapport précise que le renforcement des capacités des volontaires est insuffisant, ce qui a pour conséquence de mettre à disposition des volontaires insuffisamment qualifiés pour appuyer les structures d’accueil.

Mieux, il ressort également que les structures d’accueil ne sont pas suffisamment informées des droits et obligations des volontaires, ce qui entraîne des problèmes liés au paiement des charges sociales.

Face à ces constats, la mission de vérification propose plusieurs recommandations visant à améliorer la performance du CNPV et à garantir une meilleure promotion du volontariat au Mali. Ces recommandations suggèrent notamment l’adoption et la mise en œuvre de la Politique Nationale de Volontariat, la clarification des rôles et responsabilités, l’amélioration du recrutement et de la gestion des volontaires, et le renforcement de la formation des volontaires.

Cependant, il urge que le CNPV prenne des mesures immédiates pour remédier à ces insuffisances et garantir la réussite de la promotion du volontariat au Mali. Ainsi, la mise en œuvre des recommandations permettrait d’apporter une valeur ajoutée à la performance du CNPV et d’assurer un avenir plus prometteur pour le volontariat au Mali.

Coulibaly A

Mali24

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *