Rencontre Haut Conseil Islamique- Plateforme «pour la paix au Mali» : Vers une synergie d’actions pour retrouver la paix

Rencontre Haut Conseil Islamique- Plateforme «pour la paix au Mali» : Vers une synergie d’actions pour retrouver la paix

Hier, jeudi 12 octobre 2023, dans l’après-midi, une délégation de la Plateforme « Initiatives citoyennes pour la paix au Mali » conduite par le Pr. Ali Nouhoum Diallo, ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, a été reçue en audience par le Haut conseil islamique du Mali (HCIM), avec à sa tête Chérif Ousmane Madane Haïdara. C’était au siège du Haut conseil islamique à Bamako. L’un des objectifs de cette rencontre était d’explorer les voies et moyens pour trouver une solution à la situation sécuritaire du Mali. A travers cette rencontre, les deux entités sont dans la dynamique de créer une synergie d’actions pour la paix au Mali. « La solution à la situation préoccupante du pays ne passe que par le dialogue. Il faut que les gens acceptent de se donner la main, de s’asseoir pour se regarder en se disant la vérité et enfin en se pardonnant pour ramener la paix. Seul le dialogue peut ramener la paix dans le pays », a déclaré Aboubacar Soumaré, Président du Mouvement Mali débout, membre de la Plateforme.

La délégation de la Plateforme « Initiatives citoyennes pour la paix au Mali » était composée de Ali N. Diallo, Tiébilé Dramé, Président du PARENA (Parti pour la renaissance nationale), non moins ancien ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Aboubacar Soumaré, Président du Mouvement Mali débout, Moussa Ag Acharatoumane du Conseil national de transition (CNT) et d’autres personnalités. Cette délégation a été reçue par le Président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Chérif Ousmane Madane Haïdara, en présence d’autres membres du Haut conseil islamique comme Moussa Bocar Bah, Mohamed Maky Bah.

Après les échanges à huis clos pendant une heure de temps, Aboubacar Soumaré, Président du Mouvement Mali débout, membre de la Plateforme, a accordé une interview à la presse. « Nous sommes venus voir le premier responsable du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madane Haïdara, pour échanger avec lui et pour parler du pays, de ce qui se passe dans le pays, surtout au nord du pays », a précisé Aboubacar Soumaré.

Selon lui, un mémorandum sur la situation du Mali est en cours d’être peaufiné par la Plateforme « Initiatives citoyennes pour la paix au Mali ». «La situation du pays est préoccupante. En tant que musulman, en tant que croyant, il faut faire un cri de cœur en allant vers tous les Maliens, qu’on se donne la main pour ensemble trouver la solution. En matière de guerre, il n’y a pas de vainqueur ni de vaincu. Il faut se donner la main, nous sommes tous des Maliens, nous sommes des frères et des sœurs, il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas s’entendre sur le pays », a-t-il dit.

La démarche de la Plateforme « Initiatives citoyennes pour la paix au Mali », dit-il, c’est rassembler, aller vers tous les Maliens pour qu’il y ait la paix définitive au nord du pays. « Ce qui se passe aujourd’hui à Kidal, à Anéfis, partout sur le territoire national, ce sont les Maliens qui s’entretuent. On suppose que cela ne doit pas se passer. Quand un malien prend son arme pour tuer son frère malien, ça veut dire que quelque chose ne va pas. On est venu demander au président du Haut conseil islamique du Mali pour qu’il s’ajoute à l’initiative et qu’on aille vers tous les Maliens afin qu’on trouve la solution au problème posé au nord », a-t-il dit.

A l’en croire, le Haut conseil islamique du Mali est dans la même dynamique. « Ils nous ont promis que dans les jours à venir, ils vont nous revenir et on va essayer d’aller à une synergie d’actions pour trouver la paix », a déclaré Aboubacar Soumaré. Pour lui, la solution à la situation préoccupante du pays ne passe que par le dialogue. « Il faut que les gens acceptent de se donner la main, de s’asseoir pour se regarder en se disant la vérité et enfin en se pardonnant pour ramener la paix.

Seul le dialogue peut ramener la paix dans le pays », a-t-il dit. Il a souhaité que les autorités en place prennent l’initiative de dialoguer avec les mouvements signataires de l’accord de paix. Enfin, il a invité les autorités à demander aux Maliens de se réunir autour de l’initiative pour ramener la paix au Mali.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *