Conseil national de Transition : Quatre projets de loi adoptées

Conseil national de Transition : Quatre projets de loi adoptées

Hier, les membres du Conseil national de Transition (CNT) ont adopté en séance plénière, quatre projets de loi dont celui portant ratification de l’ordonnance n°2023-003/PT-RM du 04 août 2023 portant création du Centre d’intelligence artificielle et de robotique du Mali.

Les travaux étaient présidés par le 1er vice-président de l’organe législatif, Assarid Ag Imbarcaouane. C’était en présence du ministre de la Refondation de l’État, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa Maïga. Le texte sur la création du Centre d’intelligence artificielle et de robotique était défendu par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Bourema Kansaye.

Selon le rapport de la commission de l’éducation, de la culture, des technologies de l’information, de l’artisanat et du tourisme saisie pour l’étude au fond, les Assises nationales de la refondation (ANR) ont recommandé la construction d’universités de sciences et de technologies ainsi que la création d’espaces d’échanges et de collaboration entre les scientifiques, les ingénieurs et les artisans. Ces recommandations rejoignent la vision du président de la Transition qui, lors de son allocution du 22 septembre 2022, déclarait que « pour concrétiser notre ambition de nous placer sur l’orbite des technologies modernes, le pôle scientifique et technologique du Mali verra bientôt le jour » . ».

Pour donner corps à cette vision du chef de l’État, le département de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a proposé la création à Kati, du Centre d’intelligence artificielle et de robotique (Ciar-Mali) comme première composante du pôle scientifique. L’intelligence artificielle est cette branche des technologies qui permet aux systèmes d’apprendre et d’exécuter des tâches normalement associées à l’intelligence humaine telles que la reconnaissance vocale, la prise de décisions ou la perception visuelle.

Quant à la robotique, elle est la technique de conception et de réalisation de machines automatiques pouvant exécuter des tâches précises pour lesquelles elles ont été conçues. Ce centre aura pour mission d’assurer des activités de recherche, de développement et de formation dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la robotique.

Pour le ministre Bouréma Kansaye, le Centre va permettre à l’enseignement supérieur et à la recherche scientifique du Mali de faire un lien qualitatif dans le domaine de la science et des technologies. Selon lui, les technologies sont entrées dans nos vies et concernent aujourd’hui tous les domaines. Pour le ministre, les pays qui maîtrisent ce domaine s’en servent pour la croissance de leur économie. Et il est fondamental pour un pays qui se bat pour sa souveraineté et sa refondation de commencer à travailler sur ces technologies. Pr Kansaye a précisé que le Centre sera un établissement public à caractère scientifique et technologique qui fait de la formation au niveau Master.

Après les débats, le texte a été adopté à l’unanimité par les membres du CNT par 130 voix, zéro contre et zéro abstention. Auparavant, trois autres textes avaient été adoptés, tous défendus par le ministre de l’élevage et de la Pêche, Youba Ba, à la place de ses collègues en charge de l’Agriculture ainsi que de l’Économie et des Finances.

Le premier texte est le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2023-020/PT-RM du 11 juillet 2023 autorisant la ratification de l’accord de prêt, signé le 31 janvier 2023, entre le gouvernement, la Banque africaine de développement (Bad) et le Fonds africain de développement (Fad) relatif au financement du Projet d’urgence de production et de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le montant du prêt s’élève à 4 736 milliards de Fcfa dont 2 652 milliards de Fcfa sous forme de prêt et 2 084 milliards de Fcfa de don.

Le deuxième texte est le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2023-021/PT-RM du 04 août 2023 autorisant la ratification de l’accord de prêt signé le 03 mai 2023 entre le gouvernement et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) concernant le financement de la contribution du Mali à l’augmentation du capital de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). Ce prêt va couvrir 40% du montant dû par notre pays à savoir 50 millions de dollars américains soit 30 681 milliards de Fcfa.

Le troisième projet de loi est celui portant ratification de l’ordonnance n°2023-024/PT-RM du 14 septembre 2023 autorisant la ratification de la convention de financement, signée à Bamako le 07 juin 2023, entre le gouvernement et l’Association internationale de développement (Ida) pour le financement du Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest et du Centre-Série de projets I….Lire la suite sur https://lessor.ml/posts/conseil-national-de-transition-quatre-projets-de-loi-adoptes-65322d959d0b5

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *