Services publics : Voici le plan de réduction des consommations d’électricité et d’eau

Services publics : Voici le plan de réduction des consommations d’électricité et d’eau

Dans cette contribution qu’il nous est parvenue, Abdoulaye Shaka Bagayogo donne ses recettes dans la réduction des consommations de l’électricité et d’eau dans les services publics au Mali.

L’actualité nationale et internationale est dominée par la hausse vertigineuse des prix des biens et services. Divers facteurs expliquent cette hausse généralisée des prix, cependant l’un des plus déterminants est l’augmentation en flèche des cours mondiaux du pétrole.

Le Mali, comme nous le savons tous ne produit ni pétrole, ni gaz naturel. Malgré les annonces spéculatives répétées en la matière jusqu’en octobre 2022 aucun gisement d’hydrocarbure n’a été découvert sur le territoire malien. C’est dire que même si demain un gisement de pétrole venait à être mis à jour ce n’est pas dans l’immédiat que le Mali deviendrait un pays producteur de pétrole ou de gaz. Dans le même temps les factures énergétiques du pays et du gouvernement ne cessent de croître. Que faut-il faire ? A l’image des pays occidentaux qui élaborent et mettent en œuvre des plans de sobriété énergétique il faut que le gouvernement du Mali réduise la facture énergétique de l’Etat malien. Avec environ 70% des maliens qui ne sont pas connectés au réseau électrique, ce n’est pas véritablement aux populations maliennes qu’on va demander d’économiser sur leur consommation d’énergie. Ce serait l’hôpital qui se fout de la charité.

Comment le gouvernement devrait s’y prendre ? En faisant élaborer par ses services techniques concernés (EDM, INSTAT, Direction nationale de l’énergie etc.) un plan de réduction des consommations d’électricité et d’eau des services publics. Avec comme objectifs globaux la baisse de 15% en une année et de 30 % en cinq ans des volumes d’eau et d’électricité consommées par l’Etat. Ces objectifs étant fixés, à partir des factures mensuelles d’eau et d’électricité de l’ensemble des services publiques des 15 dernières années, il est possible de projeter les économies que chaque service doit réaliser en fonction de sa spécificité pour atteindre les objectifs globaux.

Les mesures d’accompagnements peuvent prendre la forme de l’installation de compteurs intelligents, c’est-à-dire des dispositifs électriques qui éteignent les ampoules et les appareils électriques à partir de certaines heures. La séparation des circuits électriques alimentant les équipements qui doivent permanemment fonctionner des autres. Bref des dispositifs que les ingénieurs en génie électrique savent concevoir et déployer. Elles peuvent également prendre la forme d’un plafonnement mensuel ou annuel des quantités d’eau et d’électricité que chaque service peut consommer. Au-delà de telles quantités les budgets de fonctionnement et de missions de ces services seront amputés d’autant que les montants des dépassements correspondants. Des sanctions peuvent être également prévues à l’encontre des responsables de services publics qui n’atteindraient pas les objectifs d’économie.

En ce qui concerne spécifiquement l’eau, le gouvernement doit décider de l’arrêt définitif du lavage des automobiles et des motocyclettes avec l’eau des services publics, dans les services publics. Si les titulaires de véhicule de service ne peuvent pas faire laver leur véhicule de service à leurs frais auprès d’opérateurs privés, c’est qu’ils n’en méritent pas l’affectation.  La Somagep de son côté doit élaborer et mettre en œuvre un plan de diminution drastique des fuites d’eau de ses tuyaux.

En matière de construction la Direction de l’administration des biens de l’Etat, celle des travaux publics et celle de l’urbanisme et de l’habitat doivent édicter de nouvelles normes de construction de nouveaux bâtiments publics qui doivent être conformes à la réalité des changements climatiques et au besoin impérieux d’économie d’énergie.

Ce ne sont-là que mes seules idées, mais en mettant à contribution les services techniques compétents comme je le réclame, il jaillira d’autres en quantités prodigieuses de l’esprit de leurs agents pour le plus grand bien des finances publiques de la république. La présente contribution est gracieuse et mieux pour l’élaboration de ce plan mes compétences en économie et en statistique sont gracieusement au service du gouvernement.

Abdoulaye Shaka Bagayogo

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *