Litige foncier : Une comme de Kati accusée de construire un centre d’Etat civil secondaire à Sirakoro-Dounfing

Litige foncier : Une comme de Kati accusée de construire un centre d’Etat civil secondaire à Sirakoro-Dounfing

Le litige foncier entre le cercle de Kati et certains quartiers de la commune III du district de Bamako persiste malgré les décisions de justice. La situation s’est empirée avec la construction en cours d’un centre d’Etat Civil secondaire à Sirakoro-Dounfing, en commune III du district. Cette construction qui est au nom du quartier Ouadougou-Sikoro de la commune rurale de Kambila (cercle de Kati), suscite l’indignation.

« Je suis surpris de voir la construction de ce centre d’Etat civil secondaire de Kambila à Sirakoro-Dounfing. Je demande l’indulgence des autorités coutumières et administratives de cette localité de sursoir à ce projet que nous contestons avec la dernière rigueur. Nous ne voulons agir autrement à cause du respect que nos autorités nous ont accordé », fulmine M. Souleymane Niaré, Chef de village de Sirakoro-Dounfing.

Très remonté du fait qu’il n’a pas été avisé, le vieux Niaré précise que le terrain litigieux n’a fait l’objet d’aucune vente. Et d’ajouter que ce projet rentre dans le cadre de l’annexion des terres de Sirakoro-Dounfing (commune III) et piétine le droit coutumier reconnu par le droit foncier au Mali. « Ici, c’est notre terre ou je suis né et grandi. Je pense que le litige foncier entre Sirakoro-Dounfing et Kati doit cesser. Cela nécessite l’implication des plus hautes autorités qui doivent procéder à la délimitation de ces localités pour en finir les problèmes », a-t-il déclaré.

Quant à Mamoutou Dembélé, président du collectif des associations de Sirakoro-Dounfing, il a rebondi dans le même sens que le Chef de village en invitant les autorités prennent des dispositions nécessaires pour éviter le pire.

Dramane Niaré en veut aux autorités compétentes qui selon lui, ont négligé ce litique qui n’a que trop duré. « Nous sommes passés par toutes les voix légales pour avoir un issu à ce problème. Comment Kambila qui se situe derrière Kati se retrouve à Sirakoro-Dounfing en commune III du district de Bamako », s’interroge-t-il.

Selon lui, la seule alternative à ce litige foncier entre Sirakoro-Dounfing et la commune de Kati est la délimitation. Dans son intervention, il dit pensé que la mise en place d’une délégation spéciale en lieu et place des maires dans les communes à problème allait concerner la commune III et celle de Kati. Malheureusement, déplore-t-il, tel n’a pas été le cas dans ces communes ou le litige foncier est d’actualité.

Pour lever toute l’équivoque, Drame Sangaré de l’association pour le développement et la solidarité entre les habitants de Sirakoro-Dounfing, précise que toutes les parcelles ou presque de leur localité, sont délivrées par la mairie de la commune 3. « Nous avons payé nos parcelles à la sueur de nos fronts. Histoire d’en finir avec la location et ses problèmes. Nous ne pouvons pas comprendre que du jour au lendemain, des prédateurs fonciers veulent nous exproprier de nos parcelles sur du faux. Nous invitons les autorités de la transition à nous aider protéger nos droits » lance une habitante de Sirakoro-Dounfing en larme.

Massassi

Mali24

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *