Mise en place des délégations spéciales dans certaines collectivités territoriales : Le Parti CODEM exprime ses préoccupations

Mise en place des délégations spéciales dans certaines collectivités territoriales : Le Parti CODEM exprime ses préoccupations

 Ce vendredi 27 octobre 2023, le Parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a émis un communiqué exprimant ses préoccupations concernant la récente décision du gouvernement malien de mettre en place des délégations spéciales dans certaines collectivités territoriales du pays. Cette annonce, issue du conseil des ministres du 18 octobre 2023, suscite des questions quant à sa pertinence et à son degré de transparence.

Selon ce communiqué de la CODEM, le ministre d’État, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, a justifié cette décision en invoquant des irrégularités, des dysfonctionnements, et des insuffisances constatées dans la gestion administrative, financière et comptable des collectivités concernées, telles qu’identifiées lors de missions de contrôle et de suivi. Néanmoins, le Parti CODEM émet des inquiétudes au sujet du moment choisi pour une telle mesure et souligne le manque de transparence dans le processus.

Dans ce communiqué signé par le président du Parti CODEM, Housseini Amion GUINDO, ancien Ministre et ancien député à l’Assemblée nationale du Mali, le parti questionne la nécessité de mettre en place des délégations spéciales à ce moment précis et déplore en même temps, le défaut de transparence dans le processus de sélection des collectivités territoriales concernées. Il estime que les noms de ces collectivités auraient dû être communiqués en même temps que la décision gouvernementale.

Et comme si cela ne suffisait pas, le parti se questionne sur la conformité à la procédure légale dans cette affaire. « Le parti déplore la non dissolution des collectivités territoriales concernées au cas par cas, seule préalable avant une telle décision qui ne doit avoir aucun caractère global », rapporte le communiqué.

Le communiqué se conclut en exprimant la volonté du Parti CODEM de surveiller de près la mise en place des délégations spéciales, tout en souhaitant qu’elles soient mises en œuvre de manière impartiale et dans l’intérêt exclusif des collectivités territoriales concernées.

Coulibaly A

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *