Cérémonie de sortie de la 5è promotion de la FSHSE : Dr Naffet Kéita immortalisé ce samedi 11 novembre 2023

Cérémonie de sortie de la 5è promotion de la FSHSE : Dr Naffet Kéita immortalisé ce samedi 11 novembre 2023

Présidée par la Conseillère spéciale du président de la Transition, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, précédemment ministre de l’Education nationale, la cérémonie de sortie de la 5è promotion du Système LMD (Licence-Master-Doctorat) de la Faculté des Sciences humaines et Sciences de l’éducation (FSHSE) a lieu ce samedi 11 novembre 2023 au Complexe universitaire de Kabala, à partir de 9 heures.

la 5è promotion du Système de la Faculté des Sciences humaines et Sciences de l’éducationportera officiellement ce samedi le nom de Dr Naffé Kéita, pour immortaliser ce brillant enseignant-chercheur du Département d’Etudes et de Recherches (DER) de Sociologie et d’Anthropologie de la FSHSE, décédé tragiquement dans la nuit du 22 octobre 2018 dans un accident de circulation.

La marraine de l’événement est la Conseillère spéciale du président de la Transition, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, précédemment ministre de l’Education nationale. La cérémonie sera bien marquée notamment par des allocutions témoignages, la remise des attestations, de trophées aux officiels, la séance photo.

C’est une lourde, très lourde responsabilité pour les quelque 80 étudiants de cette promotion que de porter le nom de Dr Naffé Kéita dont la disparition précoce reste une perte énorme pour le monde de l’éducation. Car des intellectuels de l’envergure de Dr Naffet Kéita, on en cherche.

Cet enseignant-chercheur était très écouté pour la pertinence de ses analyses et la qualité de ses innombrables productions scientifiques. Ce n’est pas un hasard s’il si constamment sollicité. Il avait des connaissances pointues sur bien de sujets d’intérêt national et international. Il était aussi un homme disponible et surtout un infatigable bourreau du travail.

Dr Naffé a ainsi assumé plusieurs fonctions et responsabilités au sein des   institutions de la République : au Conseil économique social et culturel, au Gouvernement, y compris au niveau de coordination de l’Action gouvernementale, à savoir la Primature dont il pilotait la Cellule de développement.  Il a pris part aux négociations ayant abouti à la signature de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation dans le cadre duquel il a réalisé « L’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger : entre euphorie ou doute, la paix en signe de traces ! ». C’était en en 2017 une étude pour le compte du Bureau FES de Bamako.  

Nous reviendrons dans nos prochaines parutions sur l’événement et surtout le parcours prodigieux de ce cadre exemplaire, très arraché à l’estime et à l’affection de tous.

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *