Pénurie de Sucre sur le Marché : Le gouvernement fixe un objectif de  50.000 tonnes de sucre d’ici le 31 décembre 2023 

Pénurie de Sucre sur le Marché : Le gouvernement fixe un objectif de  50.000 tonnes de sucre d’ici le 31 décembre 2023 

Après l’échec de la première campagne  de ravitaillement des marchés en sucre  de la part des operateurs économiques  signataires du cahier de charge,  au niveau du Ministère de l’Industrie et du Commerce, le gouvernement  du  Mali lance la deuxième campagne de ravitaillement des marchés en sucre pour 50 000 tonnes d’ici le 31 décembre2023.

L’information  a été donnée mercredi 8 novembre 2023 par le Ministre de l’Industrie et du Commerce Moussa Alassane Diallo, au cours d’une rencontre avec les operateurs économiques.

Ce cadre de rencontre et d’échange entre les operateurs économiques intervenant dans l’importation du sucre  et le Ministre de l’Industrie et  du Commerce vise  à dénoncer la pénurie de sucre sur le marché et   l’échec de la campagne précédente de ravitaillement des marchés en sucre et cela malgré les avantages accordés.

Selon  le Ministre de l’Industrie et du Commerce Moussa Alassane Diallo,  la crise de pénurie de sucre  sur les marchés  est  fabriquée par les  operateurs économiques  pour  entretenir l’inflation et faire plier le gouvernement.

«  En vue de soulager la population et de faire face à la pénurie de sucre    le gouvernement du Mali lance une deuxième campagne de ravitaillement des marchés en sucre pour  50.000 tonnes d’ici le 31 décembre 2023, avec une exonération de 25% sur la base taxa .Et le prix  grossiste est fixé à  30 500FCFA. Pour le demi-grossiste le prix est fixé  à 31 000FCFA et  le prix du kilogramme détaillé est fixé à 650 FCFA » A-t-il souligné.

 Profitant de cette tribune, le Ministre de l’Industrie et du Commerce Moussa Alassane Diallo  a dénoncé  le jeu de certains operateurs économiques qui n’ont pas pu respecter  leurs engagements.

 Pour preuve sur  58 operateurs économiques signataires du cahier de charge, 28 ont levés des intentions d’importer le sucre vers le Mali et seulement 15 ont pu amener le sucre soit 40.000 tonnes sur une prévision de 100.000tonnes.

 A noter que pour cette deuxième campagne  de ravitaillement des marchés en sucre, les conditions fixées par le gouvernement  sont loin d’être partagées par les operateurs économiques, car selon eux la tonne du sucre est vendue sur le  marché international à 489 000FCFA sans  ajouter le prix du transport et les  taxes.

Mohamed  Kanouté

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *