Économie : La Sonatam dément les allégations sur les dédouanements de marchandises

Économie : La Sonatam dément les allégations sur les dédouanements de marchandises

Divergence de vue la Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (Sonatam) et la Direction régionale des douanes de Koulikoro, suite à des allégations concernant les dédouanements de marchandises.

Les incompréhensions portent sur les importations de marchandises effectuées par certaines sociétés relevant de la Direction régionale des douanes de Koulikoro et du bureau des douanes de Kati sur la période de 2019 à 2022, exposant des problèmes de redevabilité.

Selon un rapport émanant de la Direction des Douanes et transmis à la Sonatam, les données informatiques de la Direction générale des Douanes (DGD) révèlent qu’un montant total de 2 703 970 621 FCFA demeure impayé pour le mois de décembre 2022 sur un total de 5 687 959 059 FCFA réglé par chèques émis par la Sonatam pour ses liquidations.

L’analyse du rapport de la division du comité du contrôle de la Direction nationale du trésor et de la comptabilité publique (DNTCP) indique que la Sonatam est débitrice envers le trésor public d’un montant de 4 054 720 394 FCFA au titre des droits de liquidités pour les mois de novembre et décembre 2022.

En réponse à ces allégations, la Sonatam a réagi vigoureusement, contestant fermement les faits qui lui sont reprochés par la Direction régionale des douanes de Koulikoro. Elle soutient avoir effectué tous les paiements par chèque, sous la supervision de M. Bady Maiga, inspecteur des douanes et agent de recouvrement au Bureau des douanes de Kati. La société affirme ainsi son engagement envers la transparence et la légalité dans ses transactions commerciales.

Cette controverse souligne les tensions croissantes entre les entreprises et les autorités douanières, mettant en lumière l’importance d’une communication claire et transparente pour résoudre ces différends financiers. Les prochains développements dans cette affaire seront suivis de près pour éclaircir les circonstances entourant ces accusations de redevabilité.

Massassi

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *