Nouveaux Directeurs Généraux des hôpitaux : Qui sont- ils ? Que valent-ils ?

Nouveaux Directeurs Généraux des hôpitaux : Qui sont- ils ? Que valent-ils ?

A la faveur du Conseil des Ministres du mercredi 08 mai 2024, Cinq Directeurs Généraux d’hôpitaux ont été nommés. Ne dit-on pas qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ? Après avoir servi avec loyauté  en  qualité de  Directeurs généraux adjoints, les voici  respectivement Directeurs Généraux  de l’Institut d’ophtalmologie tropicale de l’Afrique, de l’hôpital de dermatologie de Bamako, duLaboratoire national de Santé et   de l’hôpital régional de Sikasso. Le Professeur Colonel Thierno Madane DIOP qui assumait jusqu’à sa nomination le poste chefService réanimationau CHU Gabriel TOURE  est nommé Directeur Général  du dit Hôpital.  Qui sont- ils ?Quels sont leurs parcours académiques et professionnels ?

Le Directeur del’Institut d’Ophtalmologie Tropicale d’Afrique (CHU-IOTA):Médecin colonel major AdamaIssakaGuindo : La détermination et la rigueur

L’homme qui était Précédemment directeur Général adjoint du CHU- IOTA est un pur produit de l’école Nationale de Médecine et de Pharmacie, section médecine générale qu’il valide en 1994. Ce parchemin lui ouvrala voie d’Ecole Militaire Interarmes (EMIA) de Koulikoro pour une formation militaire avant de se spécialiser en Ophtalmologie en 2002. Voulant aller plus loin et plus fort, il ira renforcer  ses capacités professionnelles à l’université Autonome de Barcelone de Espagne en 2009 , puis il suivra de nombreuses formations sur lachirurgie vitréo- rétinienne, la chirurgie de la rétine , la Phacoémulsification, la technique de lutte contre le paludisme en Afriquerespectivementen Suisse, en Chine et en Indeavant d’entreprendre plusieurs stages de perfectionnement à Dakar, à Rabat, à Barcelone, à Lugano en Suisse.

Ce grand homme de la vue qui assure également la formation des formateurs en chirurgie  de la cataracte est médaillé étoile d’argent du mérite nationale avec effigie Lion débout. Aussi, depuis septembre 2023, professeur GUINDO enseigne l’ophtalmologie à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie en plus d’être maitre de rechercheau département de recherche clinique et opérationnelle du CHU- IOTA.

Colonel Thierno Madane DIOP : Directeur Général du CHU- Gabriel TOURE : Un jeune qui a la tête sur les épaules pour redonner à Gabriel TOURE, son lustre d’antan.

La quarantaine sonnée, le médecin Colonel Thierno Madani Diopest en terrain connu au CHU Gabriel TOURE pour avoir servi avec dévouementet loyauté durant des années dans cet établissement.Professeur agrégé en anesthésie et réanimation, le jeune médecin militaire qui s’est très vite frayé un chemin a su gravir  les échelons pour arriver aujourd’hui au poste de Directeur Général.

Après l’obtention de son diplôme en médecine en 2006, Dr DIOP opta pour une carrière militaire à l’Ecole Militaire Inter Armes (EMIA) de Koulikorod’où il sort gradé un an plus tard. Très ambitieux, le médecin militaire ne comptait pas s’arrêter en mi- chemin, il va poursuivre les études à l’université de Grenoble Alpes en France où il sort avec un diplôme inter- universitaire de Neuro-réanimation, puis un diplôme universitaire pédagogie des sciences de la santé obtenu à l’université de Bordeaux en France. Pour mieux servir, il va alors effectuer des stages pratiques au service de réanimation polyvalente auxhôpitaux universitaires de Strasbourg, à l’hôpital le Dantecde Dakar, à l’hôpital Régional de Louga (Sénégal), au Centre de Chirurgie Cardiaque et au Centre de Neurochirurgie de l’Hôpital FANN.

Ce cumul d’expériences lui a valu les titres de maitre de conférences et Maître-assistant à la Faculté de Médecine et d’Odonto-Stomatologie (FMOS).Le professeur anesthésiste meuble ses temps libres  avec la lecture, le football et il est un mordu de l’aéronautique.

Le Médecin Colonel Thierno Madane DIOP qui parle couramment en plus du français, l’anglais et maitrise les outils, ainsi il promet de redonner à Gabriel Touré, l’image qu’il avait naguère. Au regard de son sens élevé de la responsabilité, son sens de l’accueil et la considération pour ses collègues,  sa nomination sera sans doute  bien accueillie par les travailleurs  de Gabriel Touré.

Dr Drissa DIARRA, désormais à la tête de l’hôpital Dermatologique de Bamako : un administrateur  chevronné en gestion hospitalière.

C’est en Octobre 2005, que Dr Drissa DIARRA intégra la Fonction Publique en qualité d’Inspecteur des Services Economiques, spécialisé en gestion des hôpitaux. Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (D.E.S.S) en gestion hospitalière obtenu au Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (C.E.S.A.G) de Dakar et d’une Maîtrise en gestion de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Bamako, Dr DIARRA, est bien conscient des missions qui l’attendent.

En effet, au cours de sa riche carrière professionnelle, il occupa plusieurs postes de responsabilités.

En 2006, il est nommé Chef du service administratif et financier de l’hôpital de Sikassoouilétait  chargé de la collecte et  de l’évaluation des besoins exprimés par les services,  de la préparation du budget, de la liquidation des factures, l’établissement des ordres de mouvements de la comptabilité matière,  de la préparation des dossiers d’appel d’offre, la gestion des salaires.

A l’hôpital du Point G également, où il occupa le poste de Chef du service financier, il sera responsable de l’ensemble du système budgétaire de l’établissement et d’assurer le suivi : des engagements et mandatements ; des approvisionnements, du traitement des salaires et accessoires et de l’exécution des marchés et contrats. De juin à Décembre 2015, il sera nommé Point Focal des marchés publics du même hôpital. Du 31 Décembre 2015 jusqu’à sa nomination au poste de Directeur Général de l’hôpital de Dermatologie de Bamako, Dr Drissa DIARRA occupait le poste de DGA du même hôpital.

Cependant, il était chargé d’assurer le suivi et la coordination des activités des différents services, d’élaborer les rapports d’activités périodiques, d’analyser les documents administratifs et financiers soumis à l’appréciation du DG, d’élaborer les plans opérationnels. 

Il aime le sport de façon générale et attache beaucoup d’intérêt à la lecture.  

Trajectoire exceptionnelle de Seydou Moussa COULIBALY : Au carrefour de l’excellence pharmaceutique et de l’engagement citoyen.

Natif de la cité des Balanzans plus précisément de Kolongotomo, Seydou Moussa COULIBALY a inscrit son nom dans les annales de la pharmacie malienne par ses réalisations remarquables et sa dévotion sans faille à l’amélioration des normes sanitaires nationales.

Docteur en pharmacie, diplômé de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie avec mention très honorable du Mali en janvier 2001, il a rapidement gravi les échelons de sa profession pour devenir une figure éminente du secteur pharmaceutique malien.

Son parcours professionnel est émaillé de réalisations significatives, notamment en tant que Attaché de Recherche et Directeur Général Adjoint du Laboratoire National de la Santé. Il a été un pilier incontournable dans le développement et la mise en œuvre de politiques pharmaceutiques novatrices visant à garantir l’accessibilité aux médicaments de qualité pour tous les Maliens.

Ses compétences en management de laboratoire de contrôle de qualité des médicaments, en gestion des pharmacies hospitalières et en prise en charge du VIH/SIDA ont été unanimement saluées par ses pairs et par les autorités sanitaires nationales. L’homme dispose de lourdes compétences informatiques notamment en logiciels spécialisés de pharmacie, il parle le bambara, français et l’anglais.

Parallèlement à ses activités professionnelles, l’éminent pharmaciena été un mentor et un formateur pour de nombreux jeunes pharmaciens, dispensant son savoir et son expérience précieuse à travers des cours et des programmes de formation. Sa nomination en qualité de Directeur Général du Laboratoire National de la Santé représente une étape majeure dans une carrière déjà illustre, et témoigne de la confiance et de l’estime que lui portent les plus hautes instances de l’État.

Lorgnant la cinquantaine, le nouveau directeur générala été honoré avec la médaille de l’Etoile d’Argent du Mérite National avec « Effigie Abeille », une distinction honorifique qui vient couronner sa carrière remarquable et son engagement exemplaire envers l’amélioration de la santé publique du Mali.

Directrice de l’hôpital régional de Sikasso Dr Assetou CISSOUMA, l’expérience à l’œuvre.

Dr Assetou CISSOUMA cumul une expérience professionnelle réussie de plus de 13 années d’exercice dans le domaine de la santé.

Ainsi depuis Novembre 2021, elle est nommée Directrice adjointe à l’hôpital de Sikasso oùelle était  chargé d’appuyer le directeur dans la gestion administrative et structurelle de la dite structure, elle eue à faire connaissance et de toucher du bout du doigt toutes les questions fondamentales relatives au bon fonctionnement d’un hôpital voire d’une structure de santé au Mali.


Titulaire d’un doctorat en Médecine délivré par la par la Faculté de Médecine de Pharmacie et d’Odonto stomatologie (FMPOS), d’un diplôme d’Etudes Spéciale (DES) de Pédiatrie et d’un Diplôme Interuniversitaire (DIU) médical et paramédical sous-régional de l’Afrique francophone, délivré par l’Université de Ouagadougou (Burkina-Faso).

L’aptitude professionnelle de la promue en prise en charge pédiatrique et gestion des services hospitalierssont appréciées par ses collaborateurs. Madame la directrice dispose de compétences assiduités en informatiques et en traitement des données, elle parle le bambara, français et l’anglais.

Ainsi, Dr CISSOUMA par son mérite fait accroitre le nombre de femmes responsables au ministère de la Santé et du Développement social et par cette nomination son Excellence le Colonel Assimi GOITA Président de la Transition, Chef de l’Etat affiche sa volonté politique pour la promotion de la femme malienne au sein de l’administration. 

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *